Intervenant vendredi 27 juillet en marge du 10e sommet des BRICS à Johannesburg, en Afrique du Sud, le président gabonais, président en exercice de la CEEAC, a invité ces pays émergents à considérer la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) créée en mars dernier comme une opportunité d’affaires avec l’Afrique. Ci-après, le communiqué intégral de la Communication présidentielle.

Ali Bongo Ondimba, le 27 juillet 2018, à Johannesburg (Afrique du Sud). © DCP-Gabon

 

Johannesburg, le 27 juillet 2018 – Le Président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, a, lors du 10ème Sommet des BRICS, invité cet ensemble de pays émergents à soutenir le développement sur le continent africain.

Participant aux travaux du ‘‘BRICS-leaders Africa Dialogue Forum Retreat’’ organisés en marge du Sommet des BRICS, Ali Bongo Ondimba, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), a saisi cette occasion pour présenter le vaste marché que représente notre sous-région.

«Le 21 mars dernier à Kigali, au Rwanda, les pays africains se sont résolument engagés dans la création d’une zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA). Ce vaste marché unique, le troisième derrière ceux de la Chine et de l’Inde, est une opportunité à saisir par les BRICS. En vous positionnant comme partenaires stratégiques, vous tirerez le meilleur parti de ce vaste espace économique et commercial», a déclaré le chef de l’Etat.

Placé sous le thème «Les BRICS en Afrique : collaboration pour une croissance inclusive et une prospérité partagée dans la 4ème révolution industrielle», ce sommet qui a vu la participation de plusieurs dirigeants et leaders de ces cinq puissances émergentes (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) et d’Afrique, a été un cadre privilégié d’échanges sur les opportunités économiques que présentent les différentes parties dans le domaine des nouvelles technologies.

Saluant l’engagement des BRICS à travers l’ouverture du Centre régional pour l’Afrique de la nouvelle Banque de développement des BRICS, le chef de l’Etat a également souligné la nécessité de consolider les partenariats entre les pays membres des BRICS et les Etats de la CEEAC.

Auteur : La Communication présidentielle