Les opérateurs de la Zone économique spéciale de Nkok ont célébré le 9 juin 2017, la semaine nationale de l’environnement sous le thème «Rapprochons les gens de la nature».

Les officiels lors de la conférence thématique de la célébration de la semaine nationale de l’environnement à la ZES DE Nkok, le 9 juin 2017. © Gabonreview

 

Les opérateurs économiques de la ZES de Nkok, à la célébration de la semaine nationale de l’environnement. © Gabonreview

A l’initiative de la direction générale de l’environnement et de la protection de la nature (DGEPN), les opérateurs économiques de la zone économique spéciale de Nkok ont été sensibilisés sur la nécessité d’adopter des mesures appropriées pour la conservation et protection de leur milieu d’action.

Cette action favorisée par la célébration de la semaine nationale de l’environnement, a été vécue autour des animations, des conférences thématiques sur le cadre juridique et procédures administratives du Gabon en matière environnementale, le management environnemental, la prévention des risques en milieu professionnel, le processus d’aménagement forestier et la gestion des déchets.

«Cet instant constitue un moment privilégié, afin d’accentuer la sensibilisation sur la nécessité d’adopter des comportements responsables vis-à-vis de l’environnement, et de conduire des activités citoyennes à fort impact écologique sur la base d’un programme préalablement arrêté et largement diffusé», a affirmé l’administrateur général de la ZES, Gabriel Ntougou.

Selon le directeur des études, du contentieux et du droit de l’environnement, Rodrigue Abourou Otogo, une activité économique entraine forcement un bouleversement de la nature. Cette évidence devrait favoriser une préoccupation pérenne du comment protéger l’environnement et accompagner le développement économique du pays. «Nous, nous sommes inscrits dans une dynamique de développement durable et où l’activité économique devrait s’accompagner par la préservation de l’environnement et la promotion du tissu social», a-t-il assuré.

La journée mondiale de l’environnement a été initiée par le Programme des Nations-unies pour l’environnement (PNUE). Elle est célébrée depuis de nombreuses années et soulève régulièrement les questions essentielles relatives à la protection de l’environnement et ses conséquences sur la qualité de vie des populations et la survie de la planète. Le PNUE a établi une liste de points noirs sur lesquels un effort important doit être entrepris de toute urgence avec la lutte contre la destruction de la couche d’ozone, la lutte contre la déforestation, la préservation de la qualité des réserves d’eau et la lutte contre la désertification et la sécheresse.