Le ministère de l’Economie a annoncé le 27 juillet, l’opération d’indemnisation des populations impactées par le projet de la société indienne L7H Life Resources Overseas Pvt Ltd à Nkok. Celle-ci se tiendra du 3 au 5 août prochain dans certaines localités situées aux alentours de la Zone économique à régime privilégié de Nkok (Zerp) de Nkok.

Entrée de la ZES de Nkok. © D.R.

 

Près de deux ans après l’annonce de son installation dans la Zone économique à régime privilégié (Zerp) de Nkok, l’implantation de la société indienne L7H Life Resources Overseas Pvt Ltd est rentrée dans sa phase décisive. C’est du moins ce que suggère un communiqué du ministère de l’Economie, publié le 27 juillet. Celui-ci traite des indemnisations des populations localisées sur le site où sera construit l’usine de l’opérateur indien, spécialisée dans le développement d’exploitations agricoles et agroalimentaires.

En effet, dans le cadre de l’imminence des travaux d’aménagement du site devant abriter le projet de développement des activités de la société L7H, le ministre de l’Economie a annoncé le lancement de l’opération d’indemnisation des terrains agricoles des populations résidant et/ou ayant des activités dans l’emprise du périmètre octroyé à la société indienne.

Un calendrier a ainsi été dévoilé à cet effet. L’opération se tiendra du 3 au 5 août dans les localités suivantes : Ayeme maritime, Nyamboro, Okolassi Rail, Sonadeci (Petit village) et Mitsaba.

«A cet effet, il est demandé aux personnes affectées par ledit projet de se rendre à la mairie de Ntoum, munies d’une pièce d’identité en cours de validité et des documents attestant de leurs possessions et/ou de leurs activités dans cette zones», a indiqué le ministre de l’Economie.

La conduite à tenir a également été dictée aux personnes affectées par le projet et vivant à Libreville. «Il leur est demandé de se rendre aux bureaux de ladite société situé à la galerie Tsika (supermarché Mbolo, ndlr)», a précisé Régis Immongault.

Le membre du gouvernement a également conseillé les retardataires, «propriétaires de biens cultivés» dans ces villages et non recensés par les agents du ministère de l’Agriculture de le faire rapidement.

En effet, le ministre de l’Economie leur a demandé de se rendre dans les villages pour le dernier recensement par les agents du ministère de l’Agriculture, du 24 juillet au 14 août. Sur cette même période, Régis Immongault a annoncé la poursuite des inventaires agricoles dans les villages de Nkoltang et Ayeme-Plaine, ainsi que la poursuite des payements des indemnisations.

La convention entre l’Etat et L7H Life Resources Overseas Pvt Ltd a été signée le 19 novembre 2015. Pour son unité de transformation, la société indienne a acquis une parcelle de 10 hectares au sein de la Zerp de Nkok, tandis que les activités d’élevage seront réalisées en dehors de ce site, sur des parcelles dont la superficie totale initiale est de 150 hectares. A long terme, 1 600 hectares de plantations de maïs seront développés pour l’alimentation animale.