Ouvriers du bénévolat, des jeunes gabonais ont discuté de leur implication au profit de la communauté, autour d’un café volontaire organisé le 5 décembre Libreville.

Un café volontaire pour parler du volontariat au Gabon. © D.R.

 

Célébrée le 5 décembre, la journée internationale des volontaires a donné lieu au Gabon à un café volontaire à Libreville, autour du thème «Le volontaire au service de la communauté». De nombreux volontaires venus des grandes écoles et ceux aspirant à le devenir se sont donnés rendez-vous à l’Institut français du Gabon, pour discuter du volontariat en faveur de la communauté.

Cet événement co-organisé par le Bureau régional de l’Organisation internationale de la francophonie pour l’Afrique centrale (Brac-OIF) et le programme des volontaires des Nations unies a permis d’apprécier les différents programmes de volontariat des structures œuvrant dans ce cadre.

Si l’implication des volontaires dans les œuvres communautaires au Gabon reste timide, les différents programmes ont au moins le mérite d’exister, s’est réjoui le directeur général de la jeunesse. A cet effet, Dieudonné Mayombo a rappelé que ce volet figurait dans les recommandations de la conception de la politique nationale de la jeunesse en 2012. «L’une des recommandations de cette politique nationale de la jeunesse voulait bien que soit créé au Gabon, un peu comme partout ailleurs, un corps national de volontariat», a-t-il déclaré.

L’action de ce corps national de volontariat est appelé à suivre la procédure en gestation du programme de volontariat jeunesse au Gabon pour s’exprimer. «Nous sommes en train d’élaborer le cadre juridique», a précisé le point focal de ce programme. Pour Jean-Félix Mbadinga, d’autres phases doivent précéder l’action règlementée du volontariat, notamment la sensibilisation sur le terrain, le recrutement des volontaires et les formations dédiées aux volontaires.

On note dans le cadre de la célébration de cette journée au Gabon, l’organisation d’une randonnée pédestre le samedi 9 décembre prochain, avec comme point de départ le Lycée d’Etat de l’Estuaire.

La journée internationale des volontaires a été décidée par l’Assemblée générale de l’ONU en 1985, avant que le volontariat ne soit reconnu en 2015 comme «un moyen puissant et transversal de la mise en œuvre des objectifs de développement durable».

Auteur : Alain Mouanda