Fruit d’un partenariat entre l’élu national Albert Richard Royembo et la mairie du 3ème arrondissement de Port-Gentil, des sanitaires publics ont été construits dans la ville pétrolière. Une réponse à la sollicitation des citoyens de la capitale économique en manque d’un endroit dans lequel ils peuvent satisfaire leurs besoins naturels en cas d’urgence.

Le lieu d’aisance public offert par Albert Richard Royembo, député  PDG du 3e arrondissement de la commune de Port-Gentil. © Gabonreview

Le lieu d’aisance public offert par Albert Richard Royembo, député PDG du 3e arrondissement de la commune de Port-Gentil. © Gabonreview

 

Depuis plusieurs années, les Portgentillais étaient confrontés à l’absence d’un lieu public permettant de satisfaire leurs besoins naturels, une fois hors de leurs domiciles. C’est dans cette optique que des sanitaires publics ont été construits pour répondre aux nombreuses sollicitations de la population. «Au regard du nombre des personnes qui vivent à Port-Gentil et à l’absence des sanitaires publics dans la ville, j’ai été incité à construire au carrefour du Château d’eau ce lieu d’aisance», a expliqué l’honorable Albert Richard Royembo, député PDG du 3e arrondissement de la commune de Port-Gentil.

L’honorable Richard Royembo (image d’archives). © Gabonreview

L’honorable Richard Royembo (image d’archives). © Gabonreview

«Sur la même lancée, durant mon mandat, nous envisageons construire d’autres sanitaires au carrefour Lazaret et au centre ville. Le type de partenariat que nous expérimentons ici peut susciter de nombreuses réalisations au bénéfice du plus grand nombre», a indiqué Michael Mboumba, le maire du 3ème arrondissement de la ville pétrolière, non sans rappeler qu’au départ du projet, il était prévu d’aménager un petit jardin public. Au final, la petite bâtisse ainsi construite est équipée de sanitaires de genres distincts (femmes et hommes) et d’un petit jardin avec ses bancs publics sous les branches déployées d’un badamier. Le lieu d’aisance est accessible à toutes les catégories sociales.

Pour que l’œuvre d’Albert Richard Royembo serve longtemps, de nombreux Portgentillais interrogés suggèrent qu’elle soit appuyée par la maire pour ce qui est des aspects entretien, renouvellement des équipements, factures d’eau et d’électricité, etc.

«Ce qui tue nos installations publiques, c’est le manque d’entretien et le renouvellement des équipements. Pour le cas de ces sanitaires, la mairie doit assurer la suite. C’est-à-dire, il faut que l’entretien se fasse toutes les deux minutes, c’est une question d’hygiène. L’eau doit couler en permanence et la réparation des équipements à chaque fois qu’il y a un disfonctionnement. Cela permettra d’assurer la longévité de cette œuvre», suggère Pelagie Ogowé, une citoyenne qui pense qu’il s’agit là du premier ouvrage du genre dans le pays.