Un homme, employé, semble-t-il, par la société Olam Gabon, dans la province du Woleu-Ntem, au nord du pays, a percuté le dimanche 2 décembre à hauteur de Misselé, une voiture qui lui a barré la route pour l’obliger de s’arrêter. L’homme voulait s’en allait sans payer la facture d’une consommation qu’il avait prise dans un bistrot du coin.

Accident de la route mortel à Oyem dû à l'alcool et la bêtise - © D.R.

Après avoir ingurgité quelques bouteilles de boissons alcoolisées, l’homme dont l’identité n’a pas été révélée et dont les facultés étaient certainement largement altérées par l’excès d’alcool, a voulu partir sans honorer sa facture. Furieuse, la tenancière du bar situé au village Misselé, à une vingtaine de kilomètres de Bitam, a longuement interpellé l’indélicat avant de faire appel aux gendarmes en poste non loin de là.

Ne voulant rien comprendre, l’employé d’Olam s’est dirigé vers son véhicule. La jeune dame, craignant qu’il n’y monte et s’en aille, s’y était installé. Peine perdue. Ce ne sont ni son intrusion dans ce véhicule, ni les mises garde et les injonctions du gendarme qui décourageront ce monsieur. Il est monté dans son engin et a démarré en trombe emportant la jeune patronne avec lui.

Réalisant qu’il allait prendre la poudre d’escampette, raconte Gaboneco.com, le gendarme s’est lancé à sa poursuite à bord d’un autre véhicule, parvenant à à dépasser le chauffard. Il lui a barré la route pour obliger le saoulard à s’arrêter, mais ce dernier n’a pas daigné ralentir, tuant la jeune gérante du bar et le gendarme.

Le chauffard-fuyard est grièvement blessé et se trouve actuellement entre les mains de la police en attendant d’être fixé sur son sort. L’alcool, la bêtise, la vitesse, voilà le cocktail idéal pour engendrer un drame idiot.