Deux mois après sa création, les membres du Réseau professionnel des femmes maritimes et portuaires du Gabon (RPFMPG) ont devisé mardi 23 octobre avec le ministre des Transports et de la Logistique. Avec Justin Ndoundangoye, la coordinatrice générale Adeline Abidi Adiahenot et ses compagnes ont évoqué le rôle que leur organisation entend jouer dans leurs secteurs.

Le ministre Justin Ndoundangoye a reçu, le 23 octobre 2018 à Libreville, le RPFMPG d’Adeline Abidi Adiahenot. © D.R.

 

Le ministre Justin Ndoundangoye a reçu, le 23 octobre 2018 à Libreville, le RPFMPG d’Adeline Abidi Adiahenot. © D.R.

Avant le lancement officiel de leurs activités, en décembre prochain, les membres du Réseau professionnel des femmes maritimes et portuaires du Gabon ont rencontré, mardi 23 octobre, la principale autorité de leurs secteurs d’activités respectifs : le ministre des Transports et de la Logistique. Il s’est notamment agi pour la coordinatrice générale Adeline Abidi Adiahenot et ses compagnes de présenter officiellement leur organisation à Justin Ndoundangoye. L’objectif étant de l’informer des missions que le Réseau s’est assignées et du rôle qu’il entend jouer au profit de ses membres aussi bien à Libreville qu’à Port-Gentil.

Créé cette année et officiellement enregistré au ministère de l’Intérieur, en août 2018, en tant qu’association à but non lucratif, le RPFMPG entend plaider la cause des femmes exerçant dans les secteurs maritime et portuaire au Gabon. «L’objectif de ce réseau est de créer un cadre d’échange de concertation et de solidarité entre femmes en activité dans le secteur maritime et portuaire afin d’accroître notre efficacité professionnelle», précise Adeline Abidi Adiahenot, par ailleurs vice-présidente de l’Association des femmes de l’autorité portuaire du Gabon (AFAPG).

«Au cours de nos échanges avec le ministre, nous avons également sollicité de lui qu’il nous accompagne dans le déroulement de notre plan d’action, mais aussi dans l’organisation de notre sortie officielle prévue début décembre prochain», confie la coordinatrice générale du RPFMPG.

Membre du Réseau international des femmes professionnelles maritimes et portuaires, le RPFMPG compte à ce jour trois associations, à savoir celle des femmes de l’Oprag (AFAPG), de la Marine marchande et de Gabon Port Management (GPM).