Pour avoir obtenu le paiement de deux mois d’arriérés de salaires et la pérennisation de l’assurance maladie, les agents de la Société gabonaise de transport ont, lors d’une assemblée générale tenue le 22 février, décidé de suspendre la grève.

© Gabonreview

 

Lancée en début du mois, la grève à la Société gabonaise de transport, a été levée le 22 février. Les agents réunis en assemblée générale, ont décidé de suspendre le mouvement et reprendre le service.

Une levée de grève qui s’explique, selon le secrétaire du syndicat des travailleurs, par la satisfaction des points contenus dans le cahier de charges. «La grève est suspendue. Nous avons obtenu, de la hiérarchie, le paiement de deux mois d’arriérés de salaires. Ce qui était le principal point d’achoppement de notre mouvement», a expliqué Cyrille Gaston Ndoudi Lendoumou, secrétaire général du syndicat de travailleurs de Sogatra.

Cyrille Gaston Ndoudi Ledoumou, le président du Sycotec (à droite). © Gabonreview

Si le paiement de deux mois d’arriérés de salaires a constitué une source motivation pour les agents de Sogatra de reprendre le service, ils signalent tout de même que « deux autres mois restent encore impayés ».

Toutefois, les agents rassurent les usagers sur la reprise effective du service. « Nous ne pouvons plus bloquer l’outil de travail.  Nous avons donc décidé d’assouplir le mouvement et reprendre le travail sur toutes les lignes», indiqué Cyrille Gaston Ndoudi Lendoumou.

Les autres points du cahier de charges pour lesquels les agents ont obtenu satisfaction sont le renouvellement du paiement de l’assurance maladie et le détachement d’un agent comptable du trésor. Un ensemble de solutions qui, à première vue, paraît satisfaisant, mais jusqu’où permettra-t-il d’aplanir durablement la situation.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga