Selon le «Baromètre OMT du tourisme mondial», l’Afrique a accueilli 62 millions de touristes en 2017. Un chiffre qui est en hausse de 8% comme en 2016 et au-dessus de la moyenne mondiale estimée à 7%.

L’Afrique a accueilli 62 millions de touristes en 2017. © D.R.

 

Selon les résultats du «Baromètre OMT du tourisme mondial», publié le 15 janvier 2018, le tourisme mondial a connu une embellie de 7% en 2017 pour atteindre un total de visiteurs internationaux de 1,322 milliard. Considérée comme le petit poucet de la planète tourisme, l’Afrique a su tirer profit de ce succès avec une croissance de 8% en 2017, à travers ses 62 millions de touristes accueillis.

Cette hausse supérieure à la moyenne mondiale est tirée par l’Afrique du Nord qui a enregistré une augmentation des arrivés internationaux de 13% avec la «reprise» du tourisme en Egypte et Tunisie, après une forte baisse les années précédentes en raison d’attentats terroristes. Tandis que celles de l’Afrique subsaharienne n’ont augmenté que de 5%.

Au niveau international, l’Europe a accueilli 671 millions de visiteurs en 2017, une progression remarquable de 8% après une année 2016 relativement plus terne. L’Asie-Pacifique (+6%) a accueilli dans la même période 324 millions de touristes internationaux. Les Amériques (+3%) ont comptabilisé 207 millions d’arrivées de touristes internationaux en 2017. Et le Moyen-Orient (+5%) fait état de 58 millions d’arrivées de touristes internationaux en 2017.

«Ces résultats sont en partie attribuables à l’essor économique mondial et à une demande musclée du tourisme émetteur de nombreux marchés traditionnels et émergents» affirme le secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme, Zurab Pololikashvili.

Pour l’OMT, cet élan devrait se poursuivre en 2018 mais à un rythme oscillant entre 4% et 5% dans le monde selon le rapport. L’Europe et les Amériques devraient avancer de 3,5%-4,5%, l’Asie-Pacifique de 5%-6%, l’Afrique de 5%-7% et le Moyen-Orient de 4%-6%.