Zone de trafic routier des plus «accidentogènes» de Libreville, l’échangeur d’Awendjé vient d’enregistrer sept morts à la suite d’un choc entre un porte-charge et un bus de la Société gabonaise de transport (Sogatra).

Sept personnes, selon des sources concordantes, ont trouvé la mort, le 21 février 2012, dans un accident à l’échangeur d’Awendjé dans le 4ème arrondissement de la capitale gabonaise. Les blessés graves ont été emmenés d’urgence vers les structures sanitaires publiques les mieux réputées de Libreville.

Selon les sources présentes sur les lieux du drame, alors qu’une forte pluie s’abattait sur Libreville, le camion qui transportait du sable aurait violement percuté le bus de la Sogatra et cinq autres véhicules, dans une tentative de dépassement.

«L’accident trouverait sa cause dans une défaillance mécanique du camion au moment où son conducteur effectuait une manœuvre de dépassement», soutiennent de nombreuses sources.

Au tableau, sept personnes sont mortes et plusieurs autres, grièvement blessées, ont été conduits à l’hôpital d’instruction des armées de Libreville et vers le Centre hospitalier de Libreville (CHL). Ces victimes sont essentiellement des passagers qui avaient pris place à bord du bus de Sogatra

Les dégâts matériels très importants ont été aussi enregistrés. Notamment, le bus de la Sogatra qui a été réduit en épave ainsi que les cinq autres voitures percutées.

Il n’y a pas moins d’un mois la direction générale du transport terrestre a lancé une vaste campagne de sensibilisation contre les dangers de la route. Mais, les accidents de la route font de plus en plus de dégâts au Gabon.