Mor Touré, candidat de la coalition gagnante Wattu Sénégal et membre du Parti démocratique sénégalais créé par Maitre Abdoulaye Wade, entend défendre les intérêts de ses compatriotes d’Afrique centrale à la prochaine Assemblée nationale de ce pays.

Une vue des Sénégalais au meeting d’ouverture de campagne. © Gabonreview

 

Le coup d’envoi de la campagne électorale pour les élections législatives sénégalaises, prévues le 30 juillet a été lancé ce 9 juillet. 15 députés issus de la diaspora sénégalaise devront faire leur entrée dans l’Hémicycle. Une innovation qui a suscité des candidatures dans de nombreux pays.

Mor Touré, candidat PDS aux législatives pour l’Afrique centrale. © D.R.

Au nombre des potentiels députés, Mor Touré, un Sénégalais résidant au Gabon, s’est positionné pour le compte de la circonscription zone Afrique centrale, regroupant l’Angola, le Cameroun, Congo, la Guinée Equatoriale, le Gabon, la RCA, la RDC et le Tchad. Une compétition électorale qu’il mène sous la bannière du Parti démocratique sénégalais, engagé dans la coalition gagnante Wattu Sénégal.

Le candidat Mor Touré compte sur la densité de la diaspora sénégalaise du Gabon. Elle serait la population sénégalaise la plus importante concentrée dans un seul pays en Afrique, en dehors du Sénégal. Le Gabon accueillerait près de 16 000 Sénégalais. Un bel argument pour ce styliste modéliste qui affirme à l’envie connaître assez bien les problèmes des Sénégalais du Gabon et de la sous-région.

«Je pense qu’après avoir fait 25 ans au Gabon, je suis l’une des meilleures personnes qui maitrise les problèmes des compatriotes vivant dans la sous-région. Ces problèmes étant presque les mêmes dans ces différents pays. Député à la future Assemblée Nationale, je m’engage à porter haut leurs problèmes et à défendre leurs intérêts», a déclaré le candidat, au moment où il lançait sa campagne.

Pau avant l’ouverture de cette campagne électorale, le nouveau candidat s’est employé, dans une campagne de proximité, à exhorter les Sénégalais à aller retirer leurs cartes d’électeurs et d’attendre les consignes de vote. Il a assuré avoir constitué des équipes de campagnes dans les huit pays de la circonscription électorale, avant d’entreprendre son périple.

Auteur : Steeve Jordan