Pour lutter contre l’insécurité routière, la direction générale de la Sécurité routière (DGSR), en partenariat avec le Groupement professionnel pétrolier (GPP) a lancé, mardi 14 novembre, une campagne de sensibilisation et de prévention routière, qui se déroulera aux abords des établissements scolaires et des stations-services.

© Gabonreview

 

Interpelés depuis des mois sur la question, les responsables du ministère des Transports et de la Logistique veulent en finir avec l’insécurité routière dans la capitale et ses environs. Pour ce faire, la DGSR a lancé, mardi 14 novembre, une campagne de sensibilisation et de prévention devant courir jusqu’au 17 novembre prochain. En réalité, l’idée émane du Groupement professionnel pétrolier (GPP), dont le président, Jean-Baptiste Bikalou, a rappelé lors de la cérémonie de lancement officiel de cette campagne, dans la commune d’Owendo, que «la sensibilisation routière est l’affaire de tous».

Quatre jours durant, bénévoles et agents des différentes sociétés de distribution et d’entreposage des produits pétroliers seront positionnés aux abords de quelques établissements scolaires et stations-services des communes de Libreville, Akanda et Owendo.

«Le retour des vacances et la rentrée scolaire», c’est le thème retenu pour cette campagne de sensibilisation et de prévention. Un thème qui vient à point nommé selon Aloïse Bekale, patron de la DGSR. «Nous sommes en début d’année scolaire. Or, depuis un certain temps, nous connaissons un phénomène d’accidents de la circulation qui tend à s’accroître», a-t-il déploré, le 3 novembre sur le plateau de Gabon Télévision.

Pour sa part, Aloïse Opalaga, 3e maire adjoint de la commune d’Owendo, a souhaité que «des termes justes et appropriés soient choisis pour convaincre (les) populations de la nécessité de ne pas exposer leur vie et celle des autres». Pour l’édile, «la route n’est pas un danger mais ce sont plutôt nous les usagers qui ne respectons pas les règles de sécurité routière». Pour cette campagne, les responsables du ministère des Transports et de la Logistique ont choisi le slogan : «Sur la route, soyons prudents».

Espérons que cette énième campagne de sensibilisation fera mouche et permettra de réduire considérablement le nombre d’accidents de la circulation dans les trois communes. Une campagne du même genre serait également souhaitable pour les agences de transport terrestre du pays, compte tenu du nombre d’accidents et de victimes enregistrés ces dernières années.