En vue de permettre aux candidats d’échanger avec les principaux acteurs du ballon rond, l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG) va organiser les «Rencontres Ecoute-Action», les 19 et 20 mars prochain. Les contours de ce cadre d’échanges ont été présentés le 14 mars à Libreville.

Des membres de l’ANFPG avec Axel Nguema Edou (centre), lors de la conférence de presse du 14 mars 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

L’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG) a mis en place un cadre d’échanges, au profit des candidats de l’élection du président de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), prévue le 31 mars prochain. En effet, l’association a présenté, le 14 mars à Libreville, les «Rencontres Ecoute-Action».

Selon le vice-président de l’ANFPG, ces rencontres permettront notamment aux différents candidats d’échanger avec les footballeurs (professionnels, amateurs et jeunes en formation). «Le prochain président de la Fegafoot doit écouter les principaux acteurs du football et décliner leur rôle dans la politique de développement de cette discipline par la fédération», a expliqué Axel Nguema Edou.

Ce dernier estime que cette initiative cadre parfaitement avec le slogan de l’association : «La parole aux footballeurs !». «Donner la parole aux footballeurs s’est rarement fait dans notre pays. D’autant qu’il ne peut y avoir de football sans footballeurs. C’est donc l’occasion de rectifier le tir car, aujourd’hui, le footballeur est maintenant organisé, comme en témoigne la mise en place de ces rencontres», a insisté le vice-président de l’ANFPG.

Moments de la conférence de presse. © Gabonreview

Les rencontres se tiendront sur deux jours à la Maison du footballeur (siège de l’ANFPG), à Libreville, avec les candidats déclarés jusqu’ici, au nombre de cinq. Le 19 mars, Bosco Alaba Fall, François Binet et Jérôme Efong Zolo animeront les échanges. Le lendemain, le tour reviendra à Andoume Blanchard et Pierre Alain Mounguengui (président sortant). Chaque candidat aura droit à une heure d’échanges.

«Au terme de ces échanges, il y aura la signature d’un protocole d’accord avec les candidats. Cela permettra d’engager le candidat sur un certain nombre de problématiques, une fois élu», a souligné le vice-président de l’AFPG. Toutefois, les «Rencontres Ecoute-Action» n’ont aucune visée électoraliste, a-t-il précisé.

«Nous ne faisons pas partie du collège électoral. Il n’est donc pas question de vendre des voix en contrepartie de tel ou tel avantage. Mais de travailler ensemble pour le développement du football gabonais», a conclu Axel Nguema Edou.

Créée en 2014, l’ANFPG a pour but de rassembler tous les footballeurs professionnels du Gabon, afin de défendre leurs droits et leurs intérêts, mais aussi œuvrer pour le développement du football professionnel.