Le nouveau directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), Renaud Akoue Owono Allogho, a visité le 10 novembre le siège du Samu social gabonais. Les deux structures envisagent un partenariat pour l’extension des services du Samu dans les provinces.

Renaud Akoue Owono Allogho, Audrey Chambrier Voua et Wenceslas Yaba lors de la visite du siège du Samu social gabonais à Libreville. © DCP

 

Récemment nommé directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), Renaud Akoue Owono Allogho a réservé l’une de ses premières visites de travail au siège du Samu social gabonais et à l’un de ses centres d’hébergement, situé à Likouala, à Libreville.

Photo de famille avec le personnel du Samu social. © DCP

Accompagné de la directrice générale adjointe, Audrey Chambrier Voua, le nouveau patron de la CNAMGS a voulu toucher du doigt les réalités du Samu, évaluer la qualité de ses prestation, et surtout encourager le personnel qui se déploie 24/24 pour apporter des services de santé de premiers secours et de proximité à la population.

Au terme de cette visite, une collaboration a été annoncée entre la CNAMGS et le Samu social. Dans les prochains jours, les deux structures devraient signer une convention pour le renforcement et l’extension des prestations au profit des populations les plus démunies et exclues, ainsi que l’ouverture des Samu dans les villes de l’intérieur du pays.

«Cette convention sera signée dans les tous prochains jours», a précisé le directeur général de la CNAMGS, lequel n’a pas manqué de félicité l’équipe du Samu social gabonais conduite par Wenceslas Yaba. Port-Gentil, Franceville et Oyem seront les premières villes concernées par cette opération.