Réunis les 30 et 31 juillet dernier à Malabo (Guinée équatoriale), les pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) ont décidé de débloquer une enveloppe de 4 milliards de francs, en sus des 9 qui seront mis à disposition par la Banque des états de l’Afrique centrale (BEAC) et de l’implication de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) dans le financement de la relance économique de ce pays frappé par les crises à répétition.

Les présidents au Sommet extraordinaire de la Cemac à Malabo. © D.R.

Les présidents au Sommet extraordinaire de la Cemac à Malabo. © D.R.

 

Les Etats membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) se sont engagés, lors du sommet extraordinaire tenu en Guinée équatoriale, à apporter une aide financière à la Centrafrique. Le Congo, le Cameroun, le Gabon et la Guinée équatoriale vont mettre à la disposition de la RCA la somme de 4 milliards de francs.

Cette somme permettra à ce pays, frappé par des crises à répétition, de mettre sur pied son armée, tout en procédant aux opérations de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) des populations qui avaient rejoint les rangs des milices pendant les troubles intercommunautaires consécutifs à la chute de François Bozizé en 2013.

S’exprimant   à son retour de Malabo, le président centrafricain a indiqué que les pays de la Cemac ont également promis d’aider au financement du retour des populations déplacées dans leurs zones respectives. Dans cette perspective, la Banque des états de l’Afrique centrale (BEAC) a décidé d’octroyer une avance de prêt de 9 milliards de francs à la RCA. Dans le même temps, la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) a été chargée de jouer un rôle actif dans le financement de la relance économique de la RCA.

Malgré les processus multilatéraux, la paix reste encore fragile en Centrafrique. Les pays de la Cemac se sont, par ailleurs, engagés à accueillir les militaires centrafricains pour leur formation.