L’association Renaissance, célébrant récemment son 4e anniversaire à Libreville, en a profité pour présenter à ses membres son programme d’action pour l’année 2017.

Les membres de Renaissance recevant des moyens pour le lancement de leurs projets. © D.R.

 

L’association Renaissance, à l’occasion de la célébration de son 4e anniversaire, a fait d’une pierre plusieurs coups. Lors de ce rendez-vous ayant mobilisé du monde, le nouveau directoire de ce mouvement soutenant Ali Bongo et prônant la paix, le développement et le partage, a été présenté aux membres. Certains cadres ont été promus, d’autres ont été repositionnés pour le bon fonctionnement de cette association.

Vue des membres de Renaissance en assemblée. © D.R.

Dans cette nouvelle configuration, Noël Mboumba, l’ancien responsable provincial de l’Ogooué – Maritime est désormais premier vice – président, tandis que Jacob Urbain Madoungou, jadis vice – président, hérite du poste de Secrétaire politique. Il est présenté comme la  «cheville ouvrière de l’association». S’adressant à l’assistance, le Secrétaire politique a articulé son discours autour des rendez-vous majeurs qu’abrite ou qu’abritera le Gabon, à l’exemple de la Coupe d’Afrique des nations (Can) de football, le dialogue politique inclusif souhaité par le président Ali Bongo Ondimba, les élections législatives prévues en juillet prochain.

Il s’est voulu mobilisateur, rassembleur afin de rallier le plus grand nombre à la cause, aux actions du chef de l’Etat, mais surtout aux projets qu’il met en œuvre pour le développement du pays. Le directoire de Renaissance a exhorté les uns et les autres à l’unité, à la paix. Dans cette logique, le Secrétaire général de  Renaissance, Yves Fernand Manfoumbi, outre l’annonce de la future implantation de cette association dans les provinces de l’Ogooué – Lolo et du Haut – Ogooué pour aboutir à la couverture totale du pays, a mis à la disposition des membres de cette association se trouvant dans les  quatre villes où se déroule la Can 2017, dix mille (10.000) billets.

Créé en février 2012, l’Association Renaissance a pour triptyque «Paix, Développement et Partage». Son action a par exemple permis à des dizaines de femmes commerçantes, notamment celles de Port – Gentil et d’Oyem d’accroitre leur capital. Aux jeunes de la Ngounié, elle leur a permis d’accéder à la formation et à l’auto – emploi.