La coordination provinciale de la Fédération des syndicats des régies financières et administrations assimilées (Fesyrefaa) de Port-Gentil a emboité le pas à Libreville en déclenchant à son tour un mouvement de grève, le 31 mai.

© La Nouvelle Tribune

 

Les membres de la Fédération des syndicats des régies financières et administrations assimilées (Fesyrefaa) de Port-Gentil ont entamé leur mouvement de grève ce 31 mai. La veille, en effet, la coordination provinciale du groupement syndical avait appelé à «la remobilisation et à l’implication» de tous les agents publics des régies financières de la province de l’Ogooué-Maritime pour un mouvement de grève dès ce 31 mai, avec «un service minimum de 7h30 à 10h30».

En entrant en grève, les agents de Port-Gentil assurent avoir a pris acte des différents points de revendications de leurs collègues de Libreville, validant ainsi la grève générale illimitée. «Afin de mieux intégrer toutes les forces vives à l’action globale votée souverainement, la coordination provinciale se donne les moyens et le temps de la remobilisation et de la sensibilisation de tous agents publics des régies financières de l’Ogooué-Maritime à travers des tournées dynamiques de restitutions et d’explications dans chaque administration», a expliqué le bureau provincial.

Les agents syndiqués des régies financières ont replongé dans la spirale de la grève le 24 mai 2018. Ils revendiquent notamment l’application des textes juridiques garantissant la sécurisation de leurs primes, l’harmonisation des primes, l’audit des effectifs, le tout dans un cadre juridique décrété et signé par le président de la République.