C’est déjà Noël pour Pierre MB, un parieur de la ville de Mandji qui, à la suite d’une combinaison parfaite qu’il a été le seul à valider le 7 décembre, a perçu son chèque de plus de 50 millions de francs CFA de la part du Pari mutuel urbain gabonais (PMUG).

Pierre MB, caché derrière la pancarte représentant son chèque de plus de 50 millions de francs CFA. © Gabonreview

 

Le nouveau millionnaire a été transporté en limousine par le PMUG.© Gabonreview

50.087.400 francs CFA ! Tel est le montant du chèque que Pierre MB, agent comptable au conseil départemental de Ndolou (Mandji), a reçu du PMUG, ce jeudi 21 décembre à Libreville. Il intègre la grande famille des turfistes faits millionnaires par la société de paris hippiques. «Ils sont au moins une vingtaine pour l’année 2017 à avoir gagné de 50 millions à plus ; et dans le taux marginal allant de 80 à 100 millions, nous en comptons deux ou trois pour la même année», a revendiqué Alain Mabo Massandy, le directeur commercial, qui s’est réjoui de ce que, une fois de plus, son entreprise participera à «changer la vie d’un compatriote gabonais».

Pierre MB a rempli, le 21 décembre à Libreville, les formalités bancaires. © Gabonreview

«C’est Noël avant l’heure pour le gagnant et pour l’entreprise. Mais au-delà, il faut y voir la possibilité qu’à le PMUG de faire des millionnaires, sachant que l’argent gagné permet de redistribuer et d’investir. (…) C’est autant d’argent qui repart dans l’économie gabonaise, et qui sert aux familles gabonaises. C’est un accord tacite entre le PMUG et sa clientèle qui vient d’être tenu», a-t-il déclaré, tout en donnant rendez-vous aux parieurs pour l’année prochaine. Sans souhaiter les dévoiler, le directeur commercial du PMUG a annoncé «d’autres perspectives, d’autres enjeux, plus de bouquets et de nombreuses nouvelles surprises». Pour l’année 2017, la société a lancé plusieurs nouveaux jeux, à l’instar du «Quarté+» et du «Lucky Speed», ayant permis aux joueurs de multiplier leurs chances.

Pierre MB, «parieur depuis plus de dix ans», lui, avait joué le «Quinté». Il a assuré avoir tenté d’autres jeux durant sa longue expérience de parieur. Mais le 7 décembre dernier, alors que le PMUG lançait sa cagnotte de 50 millions, il a hésité à se lancer seul, a-t-il avoué. «C’est avec trois autres amis que je vais partager cette somme. C’est avec eux que j’ai trouvé la combinaison gagnante», a-t-il annoncé, ajoutant que cet argent lui permettra de «donner un toit à (ses) enfants», avant tout autres dépenses.