Compétition d’art oratoire dédiée aux jeunes créateurs d’entreprises, le Pitch a livré son verdict le 1er septembre à Libreville.

Le ministre de l’Egalité des Chance pendant la remise de trophées aux lauréats, le 1er septembre 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

© Gabonreview

La finale du Pitch s’est tenue le 1er septembre à Libreville, dans le cadre des manifestations de la fête de la jeunesse. Quatre des dix projets présentés ont été récompensés à l’issue d’une finale de haute volée, au grand bonheur du ministre de l’Egalité des Chances.

«Nous tenons chaleureusement à féliciter tous les participants de cette journée. Nous avons été très heureux de constater une forte culture entrepreneuriale chez les jeunes de notre pays. Nos jeunes ont été dignes, courageux et ont encore rappelé avec force, à quel point le Gabon peut compter sur eux», s’est réjoui Arnauld Engandji. Dédié aux jeunes de 15 à 35 ans, le Pitch visait «les créateurs d’entreprises qui souhaitent apprendre à synthétiser et promouvoir leurs idées de projets».

Pour son projet Starkids, Marcy Wora Nzao a décroché le «Prix du Jeune entrepreneur». Il s’agit ici d’une «aire de jeu magique, d’éveil et de divertissement pour les enfants, assortie d’un lieu de détente pour les parents». Reconnu comme le projet le plus innovant, Rengus Digital a reçu le «Prix Innovation». Porté par Orlane Renguila, le projet apporte «une innovation spectaculaire dans la numérisation et la digitalisation des documents administratifs».

Fort de son impact majeur sur les inégalités, le projet Cœur adapté a obtenu le «Prix Egalité des chances». Ici, il est question d’«un centre dédié à la prise en charge d’adultes ayant fait un AVC avec séquelles, dans la rééducation, l’autonomie et le loisir», a expliqué le lauréat. Le centre bénéficie par ailleurs d’une section (Action-loisir-rééducation), spécialisé dans la «prise en charge les enfants vivant avec un handicap dans la scolarisation, le loisir et l’éducation», a souligné Ulrich Koumba.

Porté par ses qualités humaines et relationnelles, le projet Ekoma s’est adjugé le «Prix Soft Skills». Dirigée par Vital Ovono, Ekoma est spécialisée dans la production agricole, avec comme objectif «la réduction du prix des denrées alimentaires pour toutes les populations». Très acclamé, ce projet a également reçu le «Prix du Public». Par ailleurs, le «Prix du Jury» a été décerné au projet At’Food.

En plus d’une cagnotte d’au moins 100 millions répartis entre les différents lauréats, ces derniers vont bénéficier, 12 mois durant, de l’accompagnement d’un groupe d’experts internationaux et locaux en développement d’entreprise.