Adapter les profils des demandeurs d’emploi aux besoins des opérateurs économiques du secteur pétrolier. Tel est l’objectif du forum d’échanges initié par l’Office national de l’emploi (ONE), le 5 décembre à Port-Gentil.

© i.pinimg.com

 

A l’initiative de l’Office national de l’emploi (ONE), Port-Gentil abrite un forum d’échanges sur le thème «Quelle offre de service pour les employeurs ?». Ouvert le 5 décembre et étalé sur 48 heures, la rencontre sponsorisée par Gabon Oil Company (Goc) vise à adapter l’offre d’emploi aux besoins des opérateurs économiques du secteur pétrolier.

«L’enjeu est de taille pour notre pays», a déclaré le ministre du Travail à l’ouverture des travaux. «Le secteur privé à le devoir de proposer les meilleures solutions et stratégies les plus appropriées pour booster l’emploi dans notre pays. Ces assises doivent servir de catalyseur pour réaliser nos rêves communs», a affirmé Carmen Ndaot.

Le forum réunit notamment les entreprises membres de l’Union pétrolière gabonaise (Upega). Selon le directeur général de l’ONE, le syndicat des entreprises pétrolières souhaite que les profils des demandeurs d’emploi correspondent aux besoins de celles-ci. «Au cours du présent forum, l’ONE compte recueillir les attentes des opérateurs économiques du secteur pétrolier membres de l’Upega afin d’adapter son offre de service aux besoins des employeurs», a révélé Hans Landry Ivala.

Un aspect sur lequel a insisté la présidente de l’Upega. «Pour les employeurs, l’ONE est d’abord un vivier dans lequel ils peuvent trouver des candidatures lorsqu’ils ont des emplois à offrir. L’Upega est vraiment acteur aux côtés de l’ONE dans l’amélioration des conditions d’insertion ou de réinsertion des jeunes», a souligné Jacqueline Bignoumba.

Plusieurs thèmes sont développés lors de ces assises se déroulant à l’Institut du pétrole et du gaz (IPG) de Port-Gentil, notamment la «Réforme institutionnelle», pour répondre aux besoins de flexibilité et aux spécificités des entreprises pétrolières. Reste à savoir si l’ensemble des aspects, inhérents à l’offre de service pour les employeurs du secteur pétrolier, sera épluché en seulement 48 heures.