La poursuite des discussions dans le cadre de la revue trimestriel du programme de coopération entre le Gabon et le Fonds monétaire internationale (FMI), était au centre d’une séance de travail au ministère du Budget, le 2 mai à Libreville.

Séance de travail du FMI au ministère du Budget, le 2 mai à Libreville. © Gabonreview

 

Conduite par Alex Segura-Ubiergo, une délégation du Fonds monétaire internationale (FMI) a eu une séance de travail au ministère du Budget, le 2 mai à Libreville. Au menu de ces échanges à huis-clos : la poursuite des discussions dans le cadre de la revue trimestriel du programme de coopération entre le Gabon et l’institution de Bretton Woods.

De sources concordantes, la délégation du FMI a été rassurée sur l’exécution du dudit programme. Les membres de la délégation ont également été briefés sur les actions mises en œuvre pour se conformer aux récentes recommandations de l’institution de Bretton Woods. Notamment, en ce qui concerne la maîtrise de la collecte des ressources budgétaires et de la dépense publique. Une séance de travail à l’issue de laquelle la délégation du FMI s’est dite satisfaite, une fois de plus.

A la suite de la détérioration de l’environnement international consécutive au choc pétrolier à partir de 2014, le Gabon a entrepris d’élaborer et de mettre en œuvre le Plan de Relance de l’Economie (PRE). Ce plan de relance a reçu en juin 2017, l’approbation du Conseil d’Administration du FMI à travers la conclusion d’un programme triennal (2017-2019) au titre du Mécanisme élargi de crédit.