Afin de limiter les risques de fraudes dans le cadre du paiement des pensions des retraités, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) va engager, le 5 décembre, une opération de recensement physique des pensionnaires.

Le directeur des prestations techniques de la CNSS, Romaric Ngoma, donnant ses instructions. © D.R.

 

Comme chaque année à la même période, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) va engager, le 5 décembre, une opération de recensement en rapport avec les pensions de retraite. De manière précise, l’opération porte sur le versement des pensions aux retraités physiquement présents sur les différents sites de paiement CNSS, à Libreville et dans les agences de l’intérieur du pays.

En d’autres termes, pour le mois de décembre, aucune pension ne sera perceptible aux guichets des banques qui détiennent dans leurs écritures les comptes des retraités de la CNSS. Des chèques nominatifs seront libellés à l’ordre de chacun des retraités et disponibles sur les sites de paiement de l’institution. Une campagne de communication est prévue à cet effet.

«Il s’agit d’une opération de recensement physique des pensionnaires de la CNSS, soucieuse de savoir si elle paie aux bénéficiaires régulièrement inscrits sur son fichier-pension et surtout si tous ces bénéficiaires sont encore en vie», a expliqué un responsable de la CNSS. «C’est pour parer à toute éventualité et prévenir la gestion des flux sur les différents sites de retrait des chèques qu’une équipe projet est à pied d’œuvre», a-t-il ajouté.

Selon les instructions du directeur des prestations techniques de la CNSS, la commission stratégique procède dans un premier temps à l’examen et au toilettage administratif du fichier des pensions. L’équipe projet s’attèlera ensuite, dans les tous prochains jours, à l’organisation matérielle de l’opération à venir, afin de s’assurer de la mobilisation des moyens humains et logistiques nécessaires au déroulement optimal de cette opération suivie de près par la patronne de la CNSS.

Pour Nicole Assélé, en effet, cette opération et celle en cours sur la mise à jour du fichier du personnel notamment, contribueront à asseoir l’efficacité de la dépense et l’efficience des charges de la CNSS. Chaque année, celle-ci paie mensuellement près de sept milliards de francs CFA au titre de pensions et autres allocations vieillesses à quelques 30 000 retraités.