L’interview consacrée à l’ex-épouse d’Omar Bongo a définitivement été rayée des programmes de la chaîne de télévision Planète+ qui prévoyait de la diffuser en septembre prochain, dans le cadre de la série «Despot Housewives». La justice française l’a à nouveau interdite.

Patience Dabany, ancienne Première dame et mère de président. © telerama.fr

 

L’appel interjeté par la société de production Day for Night après la décision du tribunal de grande instance (TGI) de Paris du 16 février dernier n’a pas prospéré. L’interview de Marie Joséphine Nkama Dabany (connue sous son nom d’artiste Patience Dabany), reste interdite de diffusion, rapportent RFI et le site de l’hebdomadaire Jeune Afrique. L’entretien avait été réalisé à Libreville dans le cadre de la série «Despot Housewives», dont l’épisode «Les Matriarches» (52 minutes), devait être diffusé en septembre prochain sur Planète+.

De même que le TGI quatre mois plus tôt, la Cour d’appel de Paris a estimé que l’ex-épouse d’Omar Bongo «a été trompée sur la finalité du reportage» réalisé par Joël Soler. Estimant, à l’époque, que «l’objet même de l’entretien et le contexte de sa diffusion ont été à l’évidence travestis», le TGI de Paris avait condamné la société de production à 3 000 euros à titre de réparation.

En novembre 2017, Patience Dabany avait poursuivi Day for Night pour «atteinte à son droit à l’image».