Elle l’avait annoncé. Elle va le faire. Du haut de ses 68 ans, Patience Dabany, affectueusement appelé la «Mama», a confirmé qu’elle se produira bien au Zénith de Paris le 2 novembre prochain. Ce retour de la diva gabonaise sur la scène française intervient 11 ans après sa prestation à l’Olympia.

Gabonreview.com - Patience Dabany lors de la cérémonie de clôture de la CAN 2012 à Libreville - © Francois Mori / AP

«La Mama  donne rendez-vous à ses fans au Zénith de Paris le 2 novembre 2012 de 19h à 23h pour un  passer un moment exceptionnel et unique, au cours duquel elle exposera encore une fois tout ce que le Gabon regorge de talents grâce aux prestations des nombreux petits génies de la danse qui l’entourent», a annoncé le blog ujpdg-France qui indique également que l’une des principales attractions de ce concert sera La Génération Djazzé, qui «sera au complet, avec en prime de nombreuses chorégraphies époustouflantes, sans oublier les Guest Stars surprise qui viendront agrémenter aux côtés de Maman Patience, l’effervescence du spectacle qu’elle réserve à son Public».

Reste à savoir si les «enfants» de la Mama feront salle comble au Zénith, qui compte plus de 5860 places alors que la diaspora gabonaise établie en France oscille entre 6000 et 7000 individus. Le pari est en théorie relevable si l’on tient compte de ce que Patience Dabany compte également des fans dans la communauté internationale des mélomanes.

Lors du concert de la diva gabonaise à l’Olympia en 2001, les mauvaises langues et une certaine presse avaient alors soutenu qu’à cette occasion, le public ne s’était pas rué sur l’achat des billets et qu’au finish de nombreuses places gratuites avaient été distribuées à la communauté gabonaise de France, de même que des places de train avaient été payées par l’organisation pour faire monter à Paris un bon nombre de Gabonais vivant dans les autres villes de France.

Née Joséphine Nkama, Patience Dabany est icône de la musique gabonaise dans laquelle elle officie depuis les années 1980. Première épouse de l’ancien chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo, elle est la mère de l’actuel chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo. Elle a aidé une nouvelle génération d’artistes à démarrer, comme Oliver N’Goma, Aziz Inanga ou Angèle Assélé. Elle a travaillé avec Quincy Jones, Jacob Desvarieux et bien d’autres célébrités. Patience Dabany parraine un nombre très important de jeunes talents au Gabon.