Quelques jours après le limogeage du sélectionneur des Panthères du Gabon, les principaux acteurs du football national se sont retrouvés, le 17 septembre 2018, autour du ministre en charge des Sports pour préparer l’avenir.

Le ministre des Sports, Alain-Claude Billie-By-Nzé, échangeant le 17 septembre 2018 avec les responsables de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot). © Gabonreview

 

Le ministre en charge de Sports, Alain-Claude Billie-By-Nzé, a rencontré le 17 septembre 2018 les responsables de la Ligue nationale de football (Linaf) et ceux de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot). Au menu des échanges, l’organisation des prochains championnats nationaux de football, mais aussi et surtout le choix d’un nouveau sélectionneur pour l’équipe nationale.

En ce qui concerne le nouveau coach des Panthères, le 2e Vice-président de la Fédération gabonaise de football, Ngwa Emane, a indiqué que la réunion de l’organe technique (Fegafoot) avec la tutelle visait à préparer la succession de Camacho. «La Fegafoot propose un staff et il revient aux décideurs de valider ce choix», a-t-il indiqué.

© Gabonreview

Le choix du nouveau sélectionneur de l’équipe nationale, assure Ngwa Emane, devrait s’inspirer de ce qui a été proposé par la population et les journalistes en particulier, à savoir une option avec des entraineurs locaux. «Prenez votre mal en patience, au plus tard demain vous le saurez», a-t-il indiqué. Cette équipe devrait certainement être en place le plus tôt possible, compte tenu de l’urgence, afin de mieux négocier les deux matchs d’octobre entre le Gabon et le Soudan du sud.

La rencontre avec le ministre visait également à préparer la reprise du championnat, initialement fixée au 20 octobre 2018. «Cet après-midi, il a été question d’harmoniser avec le ministre la date de la reprise du championnat pour la première et la deuxième division. Ce qu’il faut retenir, c’est que les dates vont effectivement changer. Les prochaines dates seront annoncées après qu’un certain nombre de conditions soient réunies avec la Fegafoot, avec la Linaf et surtout avec le ministère des Sports», a déclaré le président de la Linaf, Brice Ndjambou Bika.

Il n’est plus question de reprendre les championnats, sans avoir la garantie de leur régularité tout au long de la saison. «Le ministre a pris les engagements et nous a rassuré que ces championnats vont démarrer avant la fin de l’année civile. La Linaf devra mettre en place rapidement un nouveau chronogramme et surtout confectionner un budget qui tienne la route, qui s’appuie sur du concret et qui ne prend en compte que ce qui peut être financé par les pouvoirs publics».

Par ailleurs, Brice Ndjambou Bika a indiqué que «les salaires des joueurs sont des engagements que les clubs doivent prendre directement avec leurs joueurs et s’assurer de pouvoir les payer».