Pour s’assurer de l’effectivité du programme ophtalmologique «Vision pour tous», le président Ali Bongo s’est rendu le 12 avril au Centre hospitalier universitaire d’Owendo (CHUO).

Ali Bongo s’assurant du bon déroulement du programme ophtalmologique «Vision pour tous» au CHUO, le 12 avril 2018. © DCP

 

Le chef de l’Etat s’est rendu le 12 avril au Centre hospitalier universitaire d’Owendo (CHUO), où il est allé toucher du doigt l’opérationnalité du programme ophtalmologique «Vision pour tous». Initié par Gabon Special Economic Zone (GSEZ), en partenariat avec l’Etat gabonais, cette mission vise à réduire la progression des pathologies oculaires et traiter pendant une période de six mois tous les Gabonais souffrant de ces pathologies ou n’étant pas équipée de lunettes médicales. Il vise aussi à transmettre l’expertise indienne aux équipes médicales gabonaises sur l’utilisation d’outils de dernière génération.

Ali Bongo s’assurant du bon déroulement du programme ophtalmologique «Vision pour tous» au CHUO, le 12 avril 2018. © DCP

En faisant le déplacement du Centre hospitalier universitaire d’Owendo, Ali Bongo a voulu se rendre compte du bon déroulement de cette opération. En outre, il a voulu s’imprégner de la complémentarité, de la synergie entre les médecins indiens et gabonais qui travaillent ensemble pour ce programme. «C’est une bonne chose et c’est le principe qui nous avions à l’époque avec les manouvres militaires pendant lesquelles nous avions des services de santé militaire d’autres pays qui venaient pour qu’on travaille ensemble pour pouvoir échanger en termes d’expériences», a dit le chef de l’Etat après avoir fait le tour des services impliqués dans le programme.

«Il faut donc voir là une importante opération avec une médecine de proximité qui permet à tous les citoyens de pouvoir profiter des installations. Les chiffres qui m’ont été apportés sont très intéressants», a dit Ali Bongo. Plus de 2000 personnes ont déjà été traitées dans le cadre de ce programme à Owendo. «Je salue donc tous les médecins, infirmiers qui s’occupent de nos compatriotes», s’est réjoui le chef de l’Etat.

Le programme comprend des consultations de dépistage, des interventions chirurgicales, des distributions de lunettes et verres correcteurs, des formations du personnel médical à l’utilisation d’appareils de dernière technologie.