La Start-Up Luriks a animé une communication sur le thème «Comment le numérique surfe sur la formation et l’emploi», le 1er mars au Lycée technique Omar Bongo (LTNOB), à Owendo. Baptisée Tic Day, cette communication avait pour objectif de montrer l’importance et l’impact du numérique dans la formation et l’insertion des jeunes.

Le spécialiste du numérique, Magloire Manip lors du Tic Day, le 1er mars 2018. © Gabonreview

 

Apres le Lycée technique de Libreville il y a deux semaines, le Tic Day (jour du numérique) s’est levé sur le Lycée technique Omar Bongo (LTNOB). Initié par la start-up Luriks, l’événement a été organisé sous le thème «Comment le numérique surfe sur la formation et l’emploi». Selon le consultant en numérique, Manip Blampain, l’objectif était de «montrer l’importance du numérique dans la formation et l’emploi des jeunes de nos jours et amener ces jeunes à se l’approprier».

A cet effet, les élèves ont été entretenus sur des domaines variés. Notamment, la conception des plans de maisons, la construction des ponts, l’installation d’une plateforme numérique, ou encore, la gestion des problèmes sociaux auxquels sont confrontés les élèves.

A terme, le but visé est de créer à terme de clubs numériques. Encadrés par de coachs numériques, ces clubs auront pour rôle de former les jeunes appelés «champions numériques». Ces jeunes seront invités à présenter des projets numériques, lors des challenges numériques organisés en collaboration avec Google et Samsung Afrique.

Prévu s’achever à la fin de l’année, le Tic Day sera organisé dans d’autres établissements, à l’instar de l’Ecole normale supérieure (ENS). Luriks est une jeune start-up créée par Olivier Awandjo. Ses domaines de compétence s’étendent de l’informatique à l’ingénierie, en passant par le multimédia, les télécoms et les Technologies de l’information et de la communication (Tic).

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga