Le marché de l’internet connait une hausse de son chiffre d’affaires, qui passe de 4,44 milliards de francs en janvier 2016 à 5,03 milliards en mars de la même année, soit un gain de 590 millions en trois mois. 

© Gabonreview/Shutterstock

© Gabonreview/Shutterstock

 

L’observatoire de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) vient de publier les résultats du marché de l’internet au premier trimestre 2016. Sur cette période, le chiffre d’affaires du secteur internet est passé de 4,44 milliards de francs en janvier à 5,03 milliards en mars, en hausse de 590 millions de francs.

L’on note aussi et surtout une hausse du taux de pénétration de l’internet dans le pays à hauteur de 2,11%, passant de 70,45 à 72,56%. Le nombre total d’utilisateurs d’internet, de janvier à mars, est passé de 1 069 158 à 1 101 231, soit 32 073 abonnés en plus. L’on est cependant loin des chiffres de décembre 2014, où ce marché totalisait 1 106 552 internautes, alors qu’il n’avait que 528 094 abonnés au premier trimestre de la même année. Cette hausse du taux de pénétration s’est accompagnée d’une augmentation de la rentabilité de l’activité.

Sur la répartition des parts de marché, Airtel Gabon arrive en tête avec 55,77%, suivi de Libertis (35,64%) et Moov Gabon (6,89%). En quatrième position, l’on retrouve Azur Gabon (0,46%), Gabon Telecom (1,08%), Internet Gabon (0,04%), Dicigom (0,02%), Wifly (0,06%), TLDC (0,3%) et GBM, dont les parts de marchés n’ont pas été communiquées.