Du 1er au 2 juillet prochain, l’artiste musicien congolais donnera deux concerts à Libreville.

 

Fally Ipupa au centre. © Gabonreview

Fally Ipupa au centre. © Gabonreview

 

Libreville vibrera au rythme de la rumba congolaise, à l’occasion de la célébration des dix ans de carrière solo de Fally Ipupa, présenté comme l’un des meilleurs artistes africains de ces cinq dernières années.

À l’initiative de Shaking Africa, celui qui se fait appeler «Dicap La merveille» offrira au public deux spectacles. D’abord, ce 1er juillet en VIP. Puis, le 2 juillet prochain au stade de Nzeng-Ayong pour un concert populaire. «C’est pour moi une grande joie de prester devant le public gabonais. On va essayer de faire la fête demain et après-demain», a-t-il lancé au cours d’une conférence de presse, le 30 juin dernier.

Cette première étape, qui débute à Libreville en signe d’hommage à cette ville où Fally Ipupa dit avoir réellement senti le besoin de s’engager dans une carrière solo, sera conduite sous une forme différente : l’artiste se fera accompagner par le nigérian J. Martins. «J’ai envie de faire des prestations un peu différentes, c’est-à-dire que je viendrai et je demanderai au public quelles sont les chansons qu’il veut. Avec mon répertoire garni de plus de 100 chansons, on essayera de faire comme au restaurant : le public demande et je lance », a assuré l’ancien sociétaire du «Quartier Latin».

Pour le promoteur de l’événement, l’ambition de Shaking Africa est de faire venir Fally Ipupa chaque année. «Nous resterons sur cette ambition. Nous sommes une structure qui essaye d’offrir du divertissement à la population», a indiqué Gaël Owono Essono.

Après Libreville, la caravane Fally Ipupa déménagera en direction du Cap-vert, avant l’Afrique du Sud, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la RD Congo, le Congo et, l’Angola…