Sans victoire depuis le début des éliminatoires du Mondial 2018, le Mali tentera de sauver la face à Franceville, face au Gabon, le 11 Novembre. Tel est le message du sélectionneur malien à 24 heures de cette opposition entre les deux équipes, déjà éliminées.

Mohamed Magassouba pendant la conférence de presse avec, à sa droite, la capitaine des Aigles du Mali, le 10 novembre à Libreville.

 

Prévue le 11 novembre à Franceville, la rencontre Gabon-Mali a donné matière à réaction au sélectionneur des Aigles maliens, à la veille de cette confrontation. Si les deux sélections sont déjà éliminées de la course au Mondial 2018, Mohamed Magassouba compte bien remporter la victoire à l’issue de cette opposition.

Séance d’entrainement des joueurs Maliens. © Gabonreview

«Il est tout à fait normal que l’on comprenne à bon escient que tous les matchs se négocient en vue d’un résultat. Nous n’avons pas pu gagner à l’extérieur. Mais cela ne veut pas dire que nous manquons d’ambitions. Celles-ci demeurent les mêmes, face à un adversaire chacun veut gagner. Evidemment, nous sommes ici face au Gabon et nous allons nous battre avec nos armes pour une victoire», a-t-il affirmé.

Depuis le lancement des éliminatoires, en effet, le Mali est resté invaincu à domicile. Mais parallèlement, la sélection demeure la seule équipe du groupe D à n’avoir pas remporté de victoire à l’extérieure jusqu’ici. Une motivation supplémentaire pour le capitaine des Aigles du Mali même si, à l’instar du Gabon, l’équipe est privée de plusieurs de ses cadres.

«Les matchs précédents contre le Gabon nous ont réussi certes, mais il faut savoir tourner la page et demain sera un autre match. Nous avons nos armes et nous allons nous battre pour tenter de décrocher notre première victoire dans ces éliminatoires. Et partant, tenter de remporter notre première victoire à l’extérieur», a déclaré Molla Wagué. Le Gabon est prévenu.