L’actuel site abritant les services du ministère des Affaires étrangères devrait être abandonné à cause de sa vétusté. C’est du moins ce qui ressort d’une réunion de crise tenue le 4 juin à Libreville, après l’épisode de la fuite de gaz, en fin de semaine dernière, au cours duquel le bâtiment avait été évacué.

Finalement l’actuel site abritant les services du ministère des Affaires étrangères devrait être abandonné à cause de sa vétusté. © D.R.

 

L’immeuble abritant le ministère des Affaires étrangères va être fermé en raison de sa vétusté. La décision a été prise à l’issue d’une réunion de crise tenue le 4 juin à Libreville. Les Secrétaires généraux, les directeurs généraux et autres directeurs devront assurer le suivi et la gestion du service minimum. Quant aux agents, ils ont été priés de regagner leur domicile jusqu’à nouvel ordre.

Malgré de nombreux appels sur l’état de l’immeuble, les choses sont demeurées en l’état pendant plusieurs semaines. Le point de non retour a certainement été atteint en fin de semaine dernière, le bâtiment a été évacué à cause d’une «fuite de gaz». Une situation qui, selon des employés en poste, a créé une panique générale dans les lieux, avant l’arrivée des sapeurs-pompiers et l’évacuation des agents. Face à cet «état de crise», les autorités se sont résolues à vider le bâtiment.

Selon plusieurs sources concordantes, le gouvernement envisagerait, depuis plusieurs mois, de délocaliser le ministère des Affaires étrangères à Batterie IV, dans le 2e arrondissement de Libreville. Deux ou trois immeubles avaient été identifiés et visités au mois d’avril dernier, selon ces sources, dans ce quartier pour répondre aux besoins de ce ministère.