Afin d’atténuer les effets des pénuries cycliques de médicaments dans les structures chargées de gérer ses programmes à Franceville, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) y a inauguré le 25 septembre, un Centre de dispensation de médicaments (CDM).

Le gouverneur du Haut-Ogooué (Eloi Nzondo) procédant la coupure symbolique du ruban le 25 septembre 2018 à Franceville. © D.R.

 

Après Ndjolé en 2015, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a inauguré le 25 septembre à Franceville, un Centre de dispensation de médicaments (CDM). Construit en deux ans par l’entreprise Bati Vert International, le CDM de Franceville comprend un espace client, un espace de vente, deux salles de stockage et une salle de préparation de produits. A cela s’ajoute un local technique, une salle de repos, trois bureaux et deux blocs toilette.

Nicole Assélé prononçant son discours. Et vue du CDM de Franceville. © D.R.

A défaut de juguler définitivement les récurrentes ruptures de stocks en produits pharmaceutiques, le CDM de Franceville devrait permettre d’«atténuer les effets dommageables des pénuries cycliques de médicaments, aussi bien au niveau du Centre d’actions sanitaires et sociales de Franceville, que dans les autres structures similaires sous juridiction de la direction régionale de la CNSS pour l’Ogooué-Lolo et le Haut-Ogooué», a déclaré la directrice générale de la CNSS.

Selon Nicole Assélé, «le CDM de Franceville ouvre non seulement pour le bonheur des assurés CNSS, mais plus largement pour le soulagement de l’ensemble des usagers, patients et populations locales disposant d’un ticket modérateur de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale».

Le CDM est géré par le Fonds d’action sanitaire et sociale (Fass), chargé de la gestion des différents programmes d’action sanitaire et sociale de la CNSS. Dans le cadre du CDM, elle assure ainsi l’approvisionnement et la dispensation des produits pharmaceutiques.

«Ce centre viendrait donc proposer une alternative crédible en matière de santé, moins chère et efficace», a assuré le gérant du Fass. Il sera ouvert de lundi à vendredi, de 7h30 à 15h30 et «probablement une ouverture plus longue à moyenne échéance», a conclu Guy Joël Tsiengori.