En escale à Libreville dans le cadre de sa tournée africaine «Magic Tour 20 ans», le mythique groupe ivoirien Magic System s’est permis une escapade dans l’un des grands bassins versants de la capitale gabonaise, pour sensibiliser à la protection de l’environnement.

Le Magic System dans le bassin versant de Rénovation. © D.R.

 

Les sociétaires du Magic System ont participé le 27 octobre 2017, à une opération de nettoyage du bassin-versant de la Rénovation.

En effet, les quatre garçons d’Anoumabo, à Abidjan, dans une tenue adaptée pour la «sensibilisation à l’écocitoyenneté», ont participé au nettoyage du bassin versant de la Rénovation. Déchets ménagers, canettes, bouteilles plastiques, détritus hétéroclites engluées qui jonchaient le long du site ont été dégagés.

«L’objectif pour nous c’est de sensibiliser, c’est de montrer à la population l’ampleur que prend la dégradation de l’environnement. Aujourd’hui on ne s’en rend pas compte car, il ne suffit pas d’avoir une ville propre de par son bitume, ces immeubles. Mais il faut aussi regarder au fin fond. Et il était important pour nous de venir ici à ce bassin versant pour mesurer le degré de pollution de l’environnement ici à Libreville», a déclaré le leader du groupe, A’salfo.

Les déchets collectés lors de l’action sociale d’assainissement du bassin versant de Rénovation. © D.R.

S’il admet que le phénomène n’est pas propre au Gabon, et qu’on le retrouve partout sur le continent, pour lui, les acteurs culturels ont un rôle important à jouer dans la lutte pour la protection et la préservation de l’environnement, à travers l’éducation et la conscientisation.

«Certes, les ONG font un travail de fond, mais il faudrait que nous les acteurs culturels qui avons les médias, puissions aussi en profiter de temps en temps pour parler à cette population-là, qu’il est temps que chacun prenne conscience de la protection de l’environnement, car le sujet est une question vitale et si on ne prend garde aujourd’hui, cela risque les années à venir, d’être le premier facteur de mortalité en Afrique », a souligné A’salfo.

Dans sa campagne contre la pollution, Magic System était accompagné par le fondateur de la maison de production, Direct Prod, Edgar Yonkeu, des responsables de l’établissement bancaire Orabank, de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et des responsables de l’entreprise de recyclage, Globale environnement Gabon (GEG).

Les déchets collectés dans le cadre de cette action seront stockés comme bien d’autres, dans les entrepôts de la GEC pour le recyclage. «Nous avons un site à quelques mètres de la décharge de Mindoubé 1 où nous stockons ces déchets, car nous avons l’ambition de les valoriser» a indiqué, le directeur technique adjoint de Global environnement Gabon (GEG), Njibang Sylvain Nicolas.