A huit jours du lancement de la 8e édition du défilé carnaval sur les changements climatiques, les responsables de l’agence B2Bio, chargée de son organisation, ont décliné le 27 avril, le programme et les objectifs de l’évènement.

Les organisateurs du Défilé carnaval, en conférence de presse, le 27 avril 2017 à Libreville. © Gabonreview

 

© Gabonreview

Le 5 mai prochain, l’école les Tsanguettes située dans la commune d’Akanda, servira de cadre au lancement de la 8e édition du défilé carnaval sur le réchauffement climatique, sous le thème : «la mangrove et les changements climatiques».

L’évènement organisé par l’agence B2Bio depuis 2010 constitue, à en croire le responsable des animations, «un moyen de sensibiliser les familles à travers leurs enfants et de dépasser une éventuelle vision trop scientifique de l’écologie», a expliqué Manou Mbadinga. Pour cette année, il enregistrera la participation des élèves de dix écoles primaires de Libreville.

A cette occasion, Manou Mbadinga et les partenaires de l’évènement ont décliné les différentes activités prévues pour cette année, sur l’importance de la préservation de la mangrove.

Ainsi, le carnaval débutera le 5 mai à l’école les Tsanguettes avec des chants, poèmes, jeux et chorégraphies.

La journée du 26 mai sera consacrée à la visite de la mangrove de Mindoubé, par les élèves des dix établissements sélectionnés. Le 6 juin l’évènement se poursuivra avec la diffusion des films sur la mangrove, les sketchs et chants avant de s’achever le 7 juin avec l’intervention des partenaires, prestations des élèves, le quiz et la remise de prix.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga