Le groupe chinois Guoji Industry a répondu favorablement à la sollicitation de la Société nationale du logement social (SNLS) avec laquelle il a signé une convention, le 6 juin à Libreville. Celle-ci prévoit notamment la construction de logements de différents standings à Essassa, Nkok et Bifoun.

Poignée de mains entre Joël Mbiamany Tchoreret et Xu Mingzheng, en présence de Michel Menga, le 6 juin 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

La Société nationale du logement social (SNLS) entend se donner les moyens nécessaires pour matérialiser sa démarche : promouvoir les zones d’aménagements de développement socio-économiques intégrées. C’est dans ce cadre qu’une convention a été signée entre la société et le groupe chinois Guoji Industry, le 6 juin à Libreville. Ce partenariat repose sur la construction de logements sociaux, bâtiments commerciaux et collectifs sur trois sites : Essassa, Nkok et Bifoun.

© Gabonreview

Présent à la signature de partenariat, le ministre de l’Habitat a souhaité que le projet aille à son terme. «Ce que nous souhaitons, c’est que ces maquettes que nous avons vues deviennent une réalité le plus rapidement possible. Car notre pays a un besoin immense de logements sociaux. Les Gabonais nous regardent et ne veulent qu’une seule chose : vivre heureux. Et comme vous le savez, le logement participe au bonheur de l’être humain», a déclaré Michel Menga. Et ce dernier de souhaiter que lors du démarrage des travaux, «la priorité soit donnée aux logements les plus modestes» au profit des «logements les plus luxueux».

Concrètement, le projet prévoit la construction de 1000 logements (sociaux, économiques, et de moyen standing) à Essassa, pouvant héberger 5000 personnes. A Nkok, le groupe chinois construira 1000 unités comprenant des logements et des bâtiments commerciaux collectifs. «Ce projet vise à contribuer au développement de l’idée du chef de l’Etat, de faire de Nkok un grand pôle économique», a souligné le directeur général de la SNLS. «On y trouvera des logements de moyen et haut standing», a indiqué Joël Mbiamany Tchoreret.

A Bifoun, enfin, Guoji Industry Group construira une cité développée autour d’un projet de construction d’une zone économique de transformation de produits agricoles et/ou alimentaires. «Nous voulons profiter du fait que Bifoun est une agglomération rurale du centre du Gabon. Le partenaire entend implanter des bâtiments qui abriteront des usines. Il construira également des logements économiques, sociaux, de moyen et de haut standing. En tout, le projet comprend 1500 unités», a détaillé le directeur général de la SNLS.

Guoji Industry Group s’est notamment fait un nom en contribuant au développement de la province d’Henan, en Chine. Un savoir-faire que le président du groupe entend mettre au service du Gabon. «Nous sommes très optimistes sur les perspectives de coopération dans ce projet. Avec la vitesse de réalisation et la qualité de produits qui nous caractérisent, nous pensons que les Gabonais seront à l’aise dans les tout prochains mois», a affirmé Xu Mingzheng.

«Bien entendu, nous comptons sur l’implication de la tutelle pour l’aboutissement dans les meilleurs délais, de ce projet d’envergure. Si tout se passe bien, une joint-venture est même envisagée avec la SLNS. En gros, nous allons nous impliquer pour répondre favorablement aux besoins des Gabonais en matière de logements», a conclu le patron de Guoji Industry Group.