Le lycée Blaise Pascal a organisé ce 30 mars 2018, à Libreville, une journée portes-ouvertes visant à mettre en exergue les talents de cet établissement dans toutes les disciplines.

L’ambassadeur Dominique Renaux remettant son prix à Cidalia Igowa pour son prix du meilleur logo de Les Pascaliennes 2018. © Gabonreview

 

Baptisées Les Pascaliennes, les journées portes–ouvertes du lycée Blaise Pascal deviennent une tradition. Après la première édition en 2016, cet établissement qui accueille 1300 élèves de 28 nationalités a organisé sa deuxième édition autour d’une soixantaine d’ateliers.

Selon le proviseur, Jean-Luc Vidal, l’objectif est de mettre en valeur les talents du lycée, dans toutes les disciplines, de développer l’interdisciplinarité au sein de l’établissement, de créer une émulation parmi les élèves, de mettre en lumière l’excellence du lycée et de faire rayonner cette école sur la ville, dans la zone et au-delà.

Instantanés de la journée portes ouvertes. © Gabonreview

C’est donc désormais tous les deux ans que cet événement, qui a vu la participation de l’ambassadeur de France, Dominique Renaux, et de la représentante du ministère de l’Education nationale, Nicole Nzaou Rekati, offrira à la communauté scolaire, aux parents, les meilleures productions des élèves. Ce sont des travaux de recherche, des exposés, des dissertations, des productions artistiques, des expériences scientifiques, des saynètes, les performances sportives, etc. qui ont été présentés durant cette journée.

A l’issue du concours du meilleur logo organisé au sein de cet établissement pour déterminer le visuel de l’édition 2018 de Les Pascaliennes, c’est Igowa Cidalia, élève en 5e qui a été récompensé par le diplomate français, Dominique Renaux. «Les livres représentent le nombre de classes du collège et du lycée, il y a également les échelles qui représentent les échelons à gravir au fur et à mesure de notre cycle scolaire et des bulles qui sont les différentes disciplines qu’on peut avoir au collège et au lycée», a déclaré la lauréate, présentant sa création.

Félicitant l’initiative, Dominique Renaux a relevé que ce rendez-vous est un excellent lieu de rencontres parce qu’il permet de montrer tout ce que, pendant l’année, les élèves, avec l’aide de leurs enseignants, ont pu concevoir comme projets. «Tout ce que nous avons vu aujourd’hui montre bien les grandes qualités de l’ensemble des élèves du lycée Blaise Pascal. Et je dirai que ce qu’on peut toucher du doigt ici relève du sens de l’initiative, de la créativité, de la capacité à inventer, à construire, dans des secteurs extrêmement différents qui sont ceux du savoir classique, du savoir universitaire, mais aussi de l’activité à caractère théâtrale et sportive», a-t-il dit.

Le lycée Blaise Pascal a été créé en 1991. C’est un établissement de droit gabonais, régi par la réglementation gabonaise du droit du travail, dispensant des programmes français. Il fait partie de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE).