Après un “come back” réussi en terre gabonaise du 9 au 13 juillet dernier, le festival international de cinéma Écrans noirs a livré son palmarès.

Gabonreview.com - Affiche du file “Le collier de Makoko”

La 16e édition du festival “Écrans noirs” de Libreville qui s’est achevée le 13 juillet dernier à l’institut français du Gabon (IFG), devant une foule immense avec le retour sur scène du Collier du Makoko du réalisateur gabonais Henry Joseph Koumba Bididi, vient de livrer son palmarès.

Il ressort du palmarès établi par le comité d’organisation de cette plate-forme de promotion du cinéma africain que «l’écran d’honneur (prix spécial) a été décerné à Hichem ROSTOM, comédien marocain pour l’ensemble de son œuvre ; l’écran d’or est revenu à Boubakar Diallo pour son film “Julie et Roméo” (Burkina Faso) ; l’écran du meilleur film étranger a été attribué à “Ainom”, de Lorenzo Cella Valla et Mario Garofalo (Italie)».

«L’écran du meilleur comédien a récompensé Yonas Perou pour son rôle dans le film “Le Collier de Makoko” du réalisateur gabonais Henri Joseph Koumba Bididi, l’écran du documentaire a été déféré à Ramadan Suleman pour son film “Zwelidumile” (Afrique du Sud), l’écran du court métrage a été conféré à Soffo Simo pour son film “Animtest” (Cameroun), l’écran de l’espoir spécial Apic-Ecrans Noirs a été décerné à Jean-Jacques Ndoumbè pour son film “Sur le chemin de mon rêve” (Cameroun)», poursuit le palmarès.

Gabonreview.com - Les Écrans Noirs de LibrevilleÉcran noir est un festival de cinéma africain, fondé en 1996 par le réalisateur Bassek Ba Kobhio. Il se tient tous les ans au début du mois de juin à Yaoundé au Cameroun. Organisé par l’association «Écrans noirs», qui a pour objectif la diffusion des créations cinématographiques de six pays d’Afrique centrale (Cameroun, Gabon, Congo, République démocratique du Congo, République centrafricaine et Tchad), le festival se veut aussi un espace de réflexion sur le cinéma. C’est à cet effet qu’y sont organisés des colloques, rassemblant des professionnels, qui débattent sur des thèmes concernant les conditions d’exercice et l’évolution de cet art sur le continent africain.