L’Australien de l’écurie française Delko Marseille Provence KTM, a remporté la deuxième étape de la Tropicale Amissa Bongo.

© tropicaleamissabongo.com

 

L’Australien Brenton Jones, de l’écurie française Delko Marseille Provence KTM, a remporté la deuxième étape de la Tropicale Amissa Bongo. Courue mardi entre Ndendé et Fougamou sur 173 km, elle s’est terminée sur un sprint très disputé, notamment marqué par une chute de groupe dans le couloir de l’arrivée. Avec un excellent chrono de 4 heures 3 minutes et 25 secondes, le coureur de l’équipe continental pro est le premier coureur australien à remporter une étape sur la course gabonaise.

L’Allemand Lucas Carstensen (Bike Aid), vainqueur surprise de la première étape, lundi, est arrivé en troisième position, quasiment avec le même temps que le vainqueur. Malgré la victoire de l’Australien,  il conserve le maillot jaune du leader. Dans le classement général, il dispose de 3 précieuses secondes d’avance sur le champion  du jour. Adrien Petit, vainqueur  de la Tropicale Amissa Bongo 2016, est  à 6 secondes du leader. Il est arrivé 13e à Fougamou. Au classement général de l’épreuve, l’Algérien Youcef reguigui, arrivé 3e la veille, occupe la 5e place avec un temps de 7 heures 45 minutes et 13 secondes.

Le linéaire Ndendé-Fougamou était la 2e étape la plus longue de la Tropicale 2018. Elle aura enregistré plus d’une demi-dizaine d’échappées. Mais toutes ces tentatives seront rattrapées, le peloton veillant au grain, notamment sur l’une des dernières comptant six coureurs, rejoints à 25 km de l’arrivée. Ou encore la toute dernière, reprise à 1,2 km de l’arrivée juste avant que le peloton ne se lance dans le sprint final.

La troisième étape mènera, ce mercredi, le peloton de Fougamou à Lambaréné sur une distance de 114 km.