Le tribunal de première instance de Tchibanga a rendu son verdict le 13 juillet 2017, sur les affaires Marcel Libama et Juldas Biviga.

Marcel Libama lors d’un piquet de grève Mosaap devant le ministère du Budget, en juillet 2014. © D.R.

 

Inculpés depuis près d’un mois pour délit d’entrave à la justice, diffamation par voie de presse et outrage à magistrat, le conseiller stratégique de la Conasysed et de la Dynamique unitaire Marcel Libama et le journaliste de Radio Matsanga, Juldas Biviga, ont été condamnés le 13 juillet, par le tribunal de première instance de Tchibanga, dans la province la Nyanga.

Ils écopent chacun de 184 jours d’emprisonnement dont 139 avec sursis et 45 jours fermes. «Cette condamnation est assortie de 300.000f d’amende pour chacun», précise un communiqué du Bureau confédéral de la Dynamique unitaire.

Sur les chefs d’inculpation, ils ont été reconnus non coupables pour le délit d’entrave à la justice, coupables avec circonstances atténuantes pour les délits de diffamation par voie de presse et outrage à magistrat.

Cependant, selon le délégué administratif de la Conasysed, Louis Patrick Mombo, quelques heures avant le début du procès, une vingtaine d’agents de la sécurité pénitentiaire de la maison d’arrêt de Tchibanga, ont passé à tabac Marcel Libama et Juldas Biviga sous l’ordre du commandant de la prison, au motif fallacieux, qu’ils perturbent la sérénité de la ville. «Le journaliste Juldas Biviga est admis à l’hôpital Benjamin Ngoubou de Tchibanga pour des soins intensifs», a-t-il déclaré.