Le Conseil d’administration de l’Institut supérieur de technologies (IST), tenu le 2 juillet à Libreville, n’a retenu aucun candidat parmi les quatre prétendants au poste de directeur général.

Le ministre de l’Enseignement supérieur Jean de Dieu Moukagni-Iwangou (centre), lors du Conseil d’administration de l’IST, le 2 juillet 2018. © Gabonreview

 

Le Conseil d’administration de l’Institut supérieur de technologies (IST), tenu le 2 juillet à Libreville, a tranché dans le vif : aucun candidat n’est habilité à occuper le poste de directeur général de cet établissement supérieur, ni même le directeur général sortant, Jean Lekouma.

Présidé par le ministre de l’Enseignement supérieur, Jean de Dieu Moukagni, le Conseil d’administration de l’IST avait pour objectif, comme ce fut le cas dans d’autres établissements supérieurs du Gabon, de sélectionner les candidatures et auditionner les différents postulants au poste de directeur général.

Quatre candidats étaient en lice : Lydie Mavioga, Boniface Ofadjali, Simon Peter et Jean Lekouma, le directeur sortant. Apres l’examen de dossiers, toutes les candidatures ont été jugées irrecevables. Selon le ministre de l’enseignement supérieur, les dossiers souffrent d’un double handicap.

Concernant Jean Lekouma son dossier n’a pas été retenu en raison du fait qu’il «n’ait pas justifié le grade de maitre-assistant. De plus le directeur sortant n’est pas enseignant permanent à l’IST», a expliqué Jean de Dieu Moukagni. Les trois autres candidatures ont été rejetées pour défaut de grade requis. Aucun n’a le grade de maitre- assistant.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga