Créée pour financer et développer les Petites et moyennes entreprises (PME) et start-ups gabonaises, la filiale du Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) lance officiellement ses activités le 8 juin à Libreville.

Edgard Mfouba, le directeur du Fonds Okoumé. © Gabonreview

 

Initialement prévu pour fin mai, le lancement des activités d’Okoumé Capital est désormais effectif. A cet effet, la filiale du Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) va entamer une série de rencontres, à Libreville, avec des acteurs issus de secteurs clés. A l’instar des porteurs de projets de l’Espace PME, le 8 juin.

Le 13 juin, le directeur du Fonds Okoumé s’entretiendra avec les étudiants de l’African University of Management (AUM). Le lendemain, Edgard Mfouba ira à la rencontre des entrepreneurs de l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI-Gabon). Objectifs : présenter la vision et le fonctionnement d’Okoumé Capital, expliquer le processus de soumission des candidatures et encourager l’auditoire à soumettre ses projets.

Doté d’un fonds de 20 milliards de francs CFA, Okoumé Capital a été créé pour financer et développer les Petites et moyennes entreprises (PME) et start-ups gabonaises. Selon son directeur général, la structure mise sur le capital investissement. «Il s’agit d’une prise de participation souvent minoritaire, pour une période déterminée, dans une entreprise en quête de financement. Il répond aux besoins de croissance des entreprises», a souligné Edgard Mfouba, le 7 juin à Libreville. Ce dernier s’exprimait à la faveur d’une réunion précédant la série des rencontres avec les étudiants et opérateurs économiques porteurs de projets

Selon lui, le capital de financement repose sur un partenariat dynamique entre le dirigeant et le capital investisseur, auquel ce dernier apporte aussi son savoir-faire et ses réseaux. «En cela, le capital investissement est un outil de croissance pour les PME. Contrairement au banquier prêteur, le capital investisseur devient actionnaire de la société : son gain est fonction des résultats de la société», a détaillé le directeur général d’Okoumé Capital.

«En gros, les investissements d’Okoumé Capital sont principalement sélectionnés selon les critères suivants : les cibles, les secteurs, le profil des investissements, le profil des promoteurs partenaires, l’impact sur l’économie gabonaise, la taille de l’investissement et le poids dans le portefeuille d’investissements», a indiqué Edgard Mfouba. Par ailleurs, la durée d’investissement/désinvestissement d’Okoumé Capital dans une PME est de cinq ans, avec un Taux de revenu interne (TRI) projeté de 15% par an. Si tous les secteurs d’activités sont concernés, la taille maximale des investissements est limitée à un milliard de francs CFA.