Semblant inquiété par l’état de santé du président de la République, l’archevêque de Libreville appelle, ce mercredi 31 octobre, les curés de sa circonscription pastorale à prier pour son rétablissement.

Mgr Basile Mve Engone appelle les curés de Libreville de prier pour le rétablissement d’Ali Bongo. © Presse présidentielle

 

Hospitalisé depuis le 24 octobre à Riyad en Arabie Saoudite à la suite d’un malaise dû, selon la présidence de la République, à «une fatigue sévère», l’état de santé d’Ali Bongo préoccupe plusieurs Gabonais. Le milieu ecclésiastique n’est pas en reste. Au sommet de l’Eglise catholique du pays, l’on ne cache plus son inquiétude, au point que certains préconisent des veillées de prière à l’endroit du chef de l’Etat.

Si l’organisation de ces veillées de prières n’est pas encore au programme, l’archevêque de Libreville n’en attend pas moins des curés de sa circonscription pastorale. Dans une annonce aux curés placés sous son autorité, Mgr Basile Mve Engone demande, ce mercredi, «de prier pour recouvrement de [la] santé» du président de la République «aux différentes célébrations eucharistiques».

Publié sur les réseaux sociaux, l’annonce signée par le chancelier de l’archevêché de Libreville, qui a confirmé à Gabonreview son authenticité, est moquée par certains internautes, qui ne manquent pas d’accuser une nouvelle fois l’archevêque de se placer inconditionnellement du côté du pouvoir. D’autres n’y voient aucun inconvénient à «prier pour les malades». Pour eux, Ali Bongo ne devrait pas faire exception.