La première compétition des développeurs de solutions numériques sur la santé a pris fin le 19 septembre à Libreville. Trois idées de projet ont été primées après leur présentation devant un jury international.

Le ministre de l’Economie numérique Guy-Bertrand Mapangou remettant leur prix aux concepteurs du «Duk’Obieri». © Gabonreview

 

Moments des pitch devant le jury. © Gabonreview

Démarré le 15 septembre par une journée d’orientation des candidats («Inspiration Day»), le premier hackathon sur la modernisation du système de santé au Gabon a connu son épilogue, mercredi 19 septembre, à Libreville. Ayant finalement enregistré la participation de 70 développeurs, étudiants et professionnels du secteur numérique au lieu des 100 annoncés par les organisateurs, le projet «e-Gabon» et le cabinet Evolving Consulting.

Sur les 9 idées de projet retenues dès la journée du 17 septembre, 3 ont été primées après leur présentation (pitch) devant un jury international. Il s’agit de : «Duk’Obieri» une solution de suivi du patient à distance ; de «Mbab’Ening», une solution proposée par l’équipe H14 sur le bien-être des populations via la diffusion d’informations publiques sur la santé ; et le Carnet de santé numérique proposé par le groupe Ushann-Labs.

Dans le cadre de cette compétition, les organisateurs disent avoir reçu plus de 200 candidatures. Les 3 lauréats, dont les prix vont de 10 millions de francs CFA à 500.000 francs seront suivis par la Société d’incubation numérique du Gabon (SING), dont l’inauguration officielle s’est faite le jour de la cérémonie de remise des récompenses. La compétition a porté sur 3 thèmes : «Santé connectée», «Santé éducation & prévention», et «Santé & fintech».