Réalisées par la Zone économique spéciale de Nkok (GSEZ) pour un coût estimé à 300 millions de francs CFA, 25 pompes hydrauliques ont été officiellement réceptionnées le 5 septembre par les populations du département de Komo Mondah.

La 3e vice présidente du conseil départemental du Komo Mondah Edith Mve inaugurant l’une des pompes, le 5 septembre 2018. © Gabonreview

 

© Gabonreview

Gros soulagement pour les populations du département du Komo Mondah qui ont officiellement réceptionné, ce 5 septembre, 25 pompes hydrauliques. Ces installations dont les forages ont débuté en avril dernier ont été réalisées par la Zone économique spéciale de Nkok (GSEZ), en collaboration avec l’entreprise Dyzie BTP, pour un coût estimé à 300 millions de franc CFA.

Les 25 pompes ont été installées dans 10 villages, en partant de Nzob Bang, dans le 2e arrondissement de la commune de Ntoum, jusqu’à Ayeme Maritime, dans le département du Komo Mondah.

La construction de ces pompes hydrauliques entre dans le cadre de la politique sociétale de la GSEZ, pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations du pourtour de son site. «Nous félicitons la GSEZ pour ce projet. Parce qu’il vient soulager les populations pour l’approvisionnement en eau potable», a déclaré Yvon Gustave Charles Poyo, le préfet du Komo Mondah.

Du point de vue technique, ces pompes sont construites sur un forage de 10 mètres. Avec une durée de vie estimée à 10 ans, elles sont conçues de façon à «ne présenter aucun danger ni par la qualité de son eau encore moins pour les matériaux utilisés aux populations», a rassuré Pertus Dacruz, responsable de projet à GSEZ.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga