Le Woleu-Ntem a reçu, le 22 août à Oyem, un important lot de matériel agricole pour ses coopératives engagées dans la Gabonaise des réalisations agricoles et des initiatives des nationaux engagés (Graine). Objectif : encourager les bénéficiaires et augmenter leur productivité.

Vue de motos-bennes remises aux coopératives «méritantes» du Woleu-Ntem, le 22 août 2018 à Oyem. © Gabonreview

 

La Société de transformation agricole et de développement rural (Sotrader) a lancé, le 22 août à Oyem, la campagne de remise des kits agricoles aux coopératives affiliées à la Gabonaise des réalisations agricoles et des initiatives des nationaux engagés (Graine). Répondant à la demande des bénéficiaires, formulée quelques mois plus tôt, cette dotation vise à encourager les coopératives agricoles du Woleu-Ntem et booster leur productivité.

Déchargement du matériel agricole. Mot de circonstance de Théophile Ogandaga (micro), avant la remise de motos-bennes à quelques coopératives. Et, la photo de famille officiels coopératives. © Gabonreview

«Le petit outillage sera distribué à chacun des membres des coopératives. Nous avons dénombré 545 agripreneurs-agriculteurs dans les coopératives en activités dans le Woleu-Ntem», a affirmé le Président directeur général (P-DG) de la Sotrader. «Ces kits se composent de 13 éléments : des brouettes, sacs à dos pulvérisateurs, houes, arrosoirs, paires de bottes, râteaux, pioches, pelles, cisailles, machettes, etc. Chaque coopérateur aura droit à ces outils», a détaillé Théophile Ogandaga.

Au-delà de ces outils, des tricycles (encore appelés motos-bennes), ont également été distribués cette fois-ci, aux coopératives les plus méritantes. «Nous avons sélectionné 19 coopératives ayant très bien travaillé, qui recevront deux à trois motos-bennes chacune. 18 engins sont déjà sur place, les autres sont en cours d’acheminement», a souligné le patron de la Sotrader. «Il y aura par ailleurs des motos simples pour l’ensemble des coopératives, méritantes ou non», a ajouté Théophile Ogandaga, soulignant que le matériel sera également déployé dans l’ensemble des six autres provinces ou le programme Graine est exécuté.

«Tout ceci pour encourager les coopératives à améliorer leur façon de faire et produire davantage», a affirmé le P-DG de Sotrader. D’autant que la province septentrionale a une place de choix dans le développement du programme Graine en 2018. «Il convient de dire ici que sur le plan national, le programme Graine va réaliser cette année 1513 hectares de plantations, dont plus de 300 dans le Woleu-Ntem avec le manioc et la banane, notamment», a affirmé Théophile Ogandaga.

Le directeur provincial de Graine, pour sa part, a rappelé que cette dotation découle des conclusions issues des travaux de l’évaluation trimestrielle de la Sotrader, organisés à Oyem en avril dernier. «Les investissements consentis par la Sotrader ne doivent pas être vains. Vous devez compter sur tous les espaces disponibles dans vos sites, pour votre autonomie financière, d’une part. Et, pour la présence de vos produits tant appréciés dans les marchés, d’autre part», a indiqué Serge Ndong.

Par ailleurs, dans le cadre des conclusions de ces travaux, le programme Graine a répondu favorablement à d’autres demandes formulées par les coopératives. «Pour vous accompagner davantage, nous avons embauché six nouveaux superviseurs agricoles, quatre nouveaux tractoristes, qui seront basés désormais dans vos localités respectives», a annoncé Serge Ndong. «Nous avons également rajouté à d’autres postes, trois nouveaux tracteurs et un pick-up. Tout comme, nous avons signé quatre contrats avec des prestataires locaux pour les travaux d’aménagement de vos bananeraies, pour une superficie à 130 hectares. Ces activités sont actuellement en cours», a-t-il conclu.