À la suite de la victoire des Panthères du Gabon face aux Diables rouges du Congo, en match d’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations de handball le 17 janvier à Libreville, le directeur technique de la Fédération congolaise de handball (Fecohand) accuse l’arbitrage.

Les Diables rouges du Congo, le 17 janvier 2018. © Gabonreview

 

Le 17 janvier, à la suite de la victoire des Panthères du Gabon face aux Diables rouges du Congo, en match d’ouverture de la Can, le directeur technique de la Fecohand s’en est pris au duo arbitral ayant officié la partie.

Jean Martin Ignoumba a estimé que les arbitres étaient déterminés à faire perdre la formation congolaise. «Lorsque vous avez tout au long du match, des arbitres qui vous sortent des joueurs pour deux minutes et laissent l’équipe en infériorité numérique, il est clair que c’est un arbitrage orienté», a-t-il déclaré.

«Je n’ai rien contre les arbitres mais tout le monde aura remarqué que ces arbitres étaient contre nous. Ils ont clairement favorisé le Gabon», a-t-il ajouté. Un coup de gueule à l’endroit de Akpatsa Yao et Assignon Agbeko, les deux arbitres togolais ayant officié la partie. Le match s’est soldé par la victoire des Panthères du Gabon sur les Diables du Congo (27-22).

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga