En 2017, selon des chiffres du ministère de l’Economie, la Chine est le premier partenaire commercial du Gabon avec plus de 1000 milliards de francs CFA d’échanges en 2017.

La Chine a consolidé sa place de leader des partenaires commerciaux du Gabon en 2017 avec plus de 1000 milliards de francs CFA d’échanges. © D.R.

 

Se référent aux chiffres du ministère de l’Economie publiés ce 1er juin par l’Agence Ecofin, la Chine a consolidé sa place de leader des partenaires commerciaux du Gabon sur les cinq dernières années. L’empire du milieu demeure au premier rang des partenaires économiques du pays avec un volume d’échanges de 1024,7 milliards francs CFA en 2017 contre 747,1 milliards Francs CFA en 2016.

Selon ces chiffres, la Chine représente aujourd’hui 35% de parts de marché dans les échanges entre le Gabon et d’autres pays partenaires, tandis que la France est à 20%, 458,8 milliards de francs CFA %. Elle est suivie par la Belgique 224,6 milliards de francs CFA, Trinidad et Tobago, 210,4 de francs CFA et l’Australie, 192,8 de francs CFA.

La balance commerciale entre la Chine et le Gabon a quant à elle affiché un excédent de 762,2 milliards de francs CFA. La raison évoquée est la hausse des ventes de pétrole représentant 739,2 milliards de francs CFA en 2017 contre 433,3 de francs CFA en 2016. Soit une hausse de 277,6 milliards de francs CFA.

Par ailleurs, le commerce du minerai de manganèse a augmenté de 20 milliards de francs CFA, passant à 47,5 milliards de francs CFA contre 26,6 milliards de francs CFA en 2016. Par contre, les ventes de bois ont stagné à 100,3 milliards FCFA contre 100,5 milliards FCFA en 2016.

Par continent, la tendance observée sur les trois dernières années se confirme avec l’Asie qui a été le premier client des produits gabonais avec 54,2% des parts. Une évolution due principalement aux commandes de la Chine, de la Malaisie et de l’Indonésie, «en liaison essentiellement avec les ventes du pétrole brut et les bois sciés et ouvrages du Gabon à destination de ce continent».

L’Europe avec 23,9% des parts, l’Amérique, 10,3% des parts, et de l’Océanie, 7,5% des parts viennent loin derrière le continent asiatique.

L’Afrique occupe pour l’instant la dernière place, malgré une augmentation de ses importations sur la même période.