Lancé le 15 mais dernier, la première édition nationale du Future agro challenge (FAC) a sacré son ambassadeur le 23 août à la chambre de commerce de Libreville. Celui-ci représentera le pays au championnat du monde des innovateurs, visionnaires et dirigeants, du 2 au 4 octobre prochain à Athènes en Grèce.

Photo de famille : les candidats et les autorités politiques. © Gabonreview

Photo de famille : les candidats et les autorités politiques. © Gabonreview

 

Dix candidats étaient inscrits dans les 9 catégories en lice de la première édition au Gabon du Future agro challenge (FAC), initiée par l’Association agir pour une jeunesse autonome (Apja). À l’issue d’un passage de 10 minutes par candidat, consistant en la présentation des projets, et sur la base des différents critères retenus par le jury, notamment, l’idée, la flexibilité, la capacité de persuasion, l’innovation… la préférence a été portée sur Jules Aurelien Bembangoye Madouma, promoteur de la céréale à base de tubercule de manioc, qui a obtenu la moyenne de 6,05/10. «Nous pensons que l’heure est arrivée de permettre à la jeunesse de se prendre en charge. Il s’agit ici de mettre en lumière les projets innovateurs pour la valorisation de l’alimentation saine et équilibrée», a déclaré le ministre de la Jeunesse et des Sport, qu’accompagnait son collègue des Budgets et des Comptes publics.

Michel Ollomo Nguema recevant son chèque. © Gabonreview

Michel Ollomo Nguema recevant son chèque. © Gabonreview

En attendant son départ pour Athènes où il devra prouver en quoi son produit est novateur et pourrait être l’une des solutions aux défis mondiaux de la nourriture pour une population croissante, le lauréat national a reçu des mains des organisateurs et des autorités politiques, un chèque d’une valeur d’un million de francs CFA, un billet d’avion et un séjour pour la Grèce.

Le Future agro challenge (FAC) est une plate-forme compétitive pour les innovateurs et les investisseurs agro qui abordent l’avenir de la nourriture saine, de l’agriculteur au consommateur. Ce champ d’interaction offre la possibilité aux startups, agriculteurs, fabricants et distributeurs des pays à travers plusieurs continents de changer la vie quotidienne des populations à travers des idées et des projets les plus prometteurs.