Depuis le 9 mai, la société Fret Service Logistique (FSL) a augmenté les coûts de LTA Air France de 10%.

© Gabonreview

 

Le communiqué, daté du 5 mai et signé de Jonathan Sainte-Foie, le responsable de FSL, ne donne pas plus d’informations, tout comme il n’explique pas exactement les raisons ayant conduit à une telle décision. Mais l’on se doute que la contribution spéciale de solidarité (CSS) doit être derrière l’augmentation des frais d’arrivée LTA de 10%. Depuis le 9 mai, pour «les expéditions non dangereuses de moins de 1000 kg», il faut débourser 60 000 francs CFA au lieu des 55 000 francs habituels. Alors qu’au Gabon de nombreuses plaintes se sont faites entendre ces dernières semaines contre une augmentation brusque du coût de la vie, cette décision risque de mal passer.

Pourtant, dans les deux agences de FSL à Libreville et à Port-Gentil, où l’on entend rentabiliser pour amortir la nouvelle taxe introduite par le gouvernement gabonais depuis le 15 mars 2017, l’on annonce que pour les frais des LTA non dangereuses de plus de 1000 kg et les LTA dangereuses, les tarifs «restent quant à eux inchangés». Ce sera dont toujours 60 000 francs et 75 000 francs pour les deux prestations respectives. Au Gabon, Fret Services Logistique est le représentant d’Air France KLM Cargo.

Fret Services Logistiques propose à ses clients, la messagerie et le colis express, via le réseau Sodexi sur tous les continents. La société créée en 1999 offre d’autres prestations liées au transport : la logistique, le déménagement, le catering.

S’agissant de la LTA, c’est un document émis par l’agent de la compagnie aérienne pour des envois en détails. Selon le site logistiqueconseil.org, c’est à la fois la preuve du contrat de transport, la preuve de la prise en charge de la marchandise et le justificatif des prix. La LTA certifie donc l’expédition effective, une fois que la compagnie y a porté la date et le numéro de vol.