La directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Nicole Assélé, a lancé le 22 février 2018 la campagne de lutte contre la fraude sociale. Portée par le slogan «Stop à la fraude, ce tueur silencieux !», cette campagne se déroulera pendant 6 mois sur l’ensemble du territoire.

La directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Dr. Nicole Assele et ses collaborateurs en guerre contre la fraude sociale. © Gabonreview

 

Résolument engagée à assainir les opérations liées au recouvrement des cotisations auprès des entreprises employeurs et à assurer la pérennité du système de protection sociale gabonaise, la directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Nicole Assélé, a lancé le top le 22 février la campagne de lutte contre la fraude sociale dénommée : «Stop à la fraude, ce tueur silencieux !».

Cette deuxième action dans le cadre de la lutte contre «le tueur silencieux», après une première campagne infructueuse en 2014, se veut plus offensive, pédagogique. Elle est perçue comme une mise en garde aux fraudeurs de tous poils.

Lancement de la campagne de lutte contre la fraude sociale dénommée : «Stop à la fraude, ce tueur silencieux !», le 22 février à Libreville. Gabonreview

«Depuis de nombreuses années, la CNSS fait face à différentes formes de fraudes sociales, liées au recouvrement des cotisations auprès des entreprises employeurs et au paiement des prestations sociales aux assurées. Ces fraudes, aussi bien internes qu’externes, constituent une véritable gangrène, engendrant de nombreuses pertes financières à la CNSS, en même temps qu’elles entament sérieusement l’image de l’institution», a regretté Nicole Assele.

Pour une meilleure offensive contre la fraude sociale, la CNSS met à disposition de ses usagers, plusieurs services applicatifs et informatifs afin qu’ils soient à jour et au fait de leurs cotisations. Pour les non-assurés, les employeurs, les assurés et ayant droit, il s’agit du site www.cnss.ga, Télé déclaration (DTS en ligne), carte biométrique, service call center 1432, la page Facebook caisse nationale de sécurité social-official, ou se rapprocher des agences et délégations pour tous renseignements.

S’agissant de la sensibilisation, cette campagne sur le plan extérieur mettra un point d’honneur aux rencontres d’explication avec les partenaires et parties prenantes de la CNSS, notamment, les responsables des entreprises employeurs et toutes les administrations intervenant sur la chaîne de production des actes d’état-civil.

«Les premiers seront interpelés une fois de plus sur la nécessité du versement régulier et procédurier des cotisations sociales de leurs collaborateurs aux agents CNSS assermentés, sans marchandage aucun, et les autres sur le fait que les actes d’état-civil complaisants en non conformes encouragent la fraude et biaisent les règles de redistribution équitable des prestations sociales aux véritables bénéficiaires et ayant-droits», a précisé la directrice générale de la CNSS.

Selon Nicole Assélé, au plan interne, cette opération vise à restaurer le sens de l’orthodoxie et de probité morale dans une institution où les agents sont résolument et sans délais invités à changer de paradigme en disant «non à la fraude». «De toutes les façons, certains récalcitrants pris la main dans le sac ont déjà été sanctionnés conformément à la loi. De nombreux autres cas de fraude sont encours d’investigations judiciaires», a-t-elle relevé, promettant de rester intransigeant sur tous ces faits, présents et à venir.